Pendant combien de temps peut-on rester auto-entrepreneur ?

Mise à jour le 11/01/2021 2 min Claude Robin

Pendant combien de temps peut-on rester auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) ? Il y a une limite imposée, celle des plafonds de chiffre d’affaires qui ont été considérablement augmentés depuis le 1er janvier 2018. Mais il est parfois plus avantageux de devancer ce dépassement pour choisir un statut plus classique.

Les plafonds de CA à respecter pour conserver le régime auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur*)

Vous pouvez rester auto-entrepreneur, tant que votre chiffre d’affaires ne dépasse pas les seuils de 176 200 € pour une activité commerciale ou de 72 600 € pour de la prestation de services par an (base 2021). Sous ces seuils, vous restez dans le régime de la micro-entreprise et continuez à être auto-entrepreneur.

Attention, notez bien qu’en première année d’activité, ces plafonds de CA sont proratisés. C’est-à-dire que le montant du plafond de CA est ramené à la baisse en fonction de la date de création de l’activité. Par exemple, si vous créez votre activité en micro-entrepreneur au 1er janvier 2020 et que vous exercez sur 6 mois. Votre plafond de CA de 72 600 € sera donc divisé par deux, soit 36 300 €.

C’est une limite à connaître avant de démarrer en auto-entrepreneur. Dans certains cas, il peut être plus avantageux de quitter le régime micro-entreprise avant même d’en dépasser les plafonds de CA. C’est le cas par exemple si vous avez des frais de fonctionnement importants et que vous souhaiteriez pouvoir les intégrer en comptabilité.

combien de temps peut-on rester auto-entrepreneur

Voir aussi les autres inconvénients du régime auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, et ses avantages.

Collecter et reverser la TVA, c’est possible, même en auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur

Depuis le 1er janvier 2018, les plafonds de CA ont été multipliés par deux. Vous pouvez donc rester auto-entrepreneur tout en dépassant les seuils de la franchise en base de TVA de :

  • 85 800 € pour les activités commerciales,
  • 34 400 € pour les prestations de services (base 2021).

En clair, dès que vous dépassez les plafonds de la franchise, vous êtes assujetti à la TVA. Toutefois des plafonds de tolérance ont été prévus. Si vous pensez dépassez ces seuils, faites le point de l’application de la TVA en auto-entrepreneur dans notre article dédié. Certaines applications anticipent les dépassements de seuils (TVA ou CA) pour vous et mettent à jour vos outils de gestion (mentions sur les factures par exemple).

 

* Depuis le 1er janvier 2016, le statut auto-entrepreneur est renommé en micro-entrepreneur, sans entraîner de changements du statut.

 

Article publié initialement le 7 janvier 2015

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Devenir auto-entrepreneur

Nos experts partagent leurs secrets

01 décembre 2014

Qu'y a-t-il dans la classe 5 du plan comptable général ?

Découvrir
16 juillet 2014

Vendre son entreprise : comment payer moins d'impôts sur les plus-values ?

Découvrir
24 mai 2011

Votre cabinet comptable au Mans

Découvrir