marge brute

Tout savoir de la marge brute : comment la calculer ? Comment l’améliorer ?

Publié le 18 octobre 2021 5 min Olivia Boulay

Pas de secret, pour qu’une entreprise soit rentable, les rentrées d’argent doivent être supérieures aux charges. Un des indicateurs bien connus pour mesurer la rentabilité d’une activité, c’est la marge brute. Si son calcul est nécessaire à l’étape de création de votre activité, il peut aussi être amélioré à tout moment pour optimiser votre rentabilité. Comment calculer la marge brute de votre activité ? Quelles sont (sans mauvais jeu de mot) les marges de manœuvre pour l’améliorer ? Y a-t-il d’autres indicateurs de performance à avoir en ligne de mire à la création et même après ? Dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur la marge brute pour une création bien préparée !

La marge brute, qu’est-ce que c’est ?

Marge brute : définition

La marge brute correspond à la différence entre le chiffre d’affaires et les coûts liés directement à la réalisation du produit ou de la prestation. En d’autres termes, c’est ce que va vous rapporter votre activité mais sans prendre en compte l’ensemble des charges et l’imposition de votre activité (on parlerait dans ce cas de marge nette).

Calcul de la marge brute

Marge brute = vente de marchandises ou services HT – coût d’achat des marchandises HT ou coût lié à la réalisation de la prestation

Exemple de calcul de la marge brute

Si on prend l’exemple d’un produit vendu 120 € HT et que le coût des matières premières nécessaires à la réalisation de ce produit représente 80 € HT, alors votre marge brute est de 40 € (120 – 80).

Consultant freelance, prestataire de services, apporteur d’affaires… vous obtenez votre marge après déduction des coûts supportés sur le prix de ventes HT. Il peut notamment s’agir des dépenses de sous-traitance.

Par exemple, un webdesigner qui souhaite travailler avec un photographe pour la réalisation d’un site internet devra déduire le coût de cette sous-traitance pour obtenir sa marge.

Calcul du taux de marge brute

Parler en taux de marge brute est souvent plus pertinent. Pour calculer le taux de marge brute, rien de bien compliqué :

Taux de marge brute = (marge brute / prix de ventes HT) x 100.

Si on reprend l’exemple précédent, il suffit de faire le calcul suivant : (40/120) x 100 = 33,33 %

A noter : vous pouvez aussi raisonner différemment en partant de la marge souhaitée pour estimer le prix de vente de vos produits ou services.

Exemple : Le coût de revient de votre produit est de 80 € HT. Vous souhaitez un taux de marge de minimum 50 %. Pour cela, votre marge brute doit être de minimum 80 € (80 / 50 %). Il vous faudra alors vendre votre produit 160 € HT.

Comment bien interpréter sa marge brute ?

L’intérêt du calcul de la marge vise, vous vous doutez bien, à calculer votre rentabilité mais son calcul vous permet aussi de mieux interpréter les variations de prix et savoir où compenser si besoin.  S’il intervient des variations de prix, vous devrez alors réfléchir aux actions à mettre en place pour conserver le même taux de marge.

  • Si vous effectuez une promotion sur un produit, ou si vous êtes contraint de négocier le tarif d’une mission à la baisse, ceci va forcément diminuer votre marge. Est-ce suffisant pour couvrir vos coûts ?
  • Même raisonnement si vous souhaitez baisser vos prix pour vous aligner à la concurrence. Faut-il revoir le coût de revient de votre produit ou service à la baisse ?

 A noter : si votre marge doit vous permettre d’être rentable, il vous faut aussi savoir l’ajuster pour vous aligner à la concurrence.

Marge brute commerciale et marge brute de production, quelle différence ?

Pas toujours évident de déchiffrer tous les termes qui se réfèrent à la marge brute. Pour y voir plus clair, déchiffrage de deux termes que vous pouvez être amené à entendre selon votre secteur d’activité.

La marge de production

Terme employé pour les entreprises de production de biens et services, la marge de production correspond à la différence entre la production vendue et le coût de production des produits (achat des matières premières notamment).

Calcul marge de production = production de l’exercice – coût de production des biens vendus

La marge commerciale

On parle de marge commerciale pour les activités d’achat/revente. Elle représente la différence entre la vente des produits et le coût d’achat des produits.

Calcul marge commerciale = prix de vente HT – prix d’achat des marchandises HT

D’autres ratios à distinguer de la simple marge brute

D’autres ratios plus complexes ont aussi toute leur utilité selon l’analyse que vous souhaitez en faire.

  1. La marge brute d’exploitation correspond à ce ratio : EBE / chiffre d’affaires HT

Son calcul nécessite de déterminer l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) et permet de déterminer la capacité de l’entreprise à engendrer de la trésorerie mais en tenant seulement compte des charges directement liées à l’exploitation.

  • La marge brute d’autofinancement (MBA) représente la capacité d’autofinancement que votre entreprise dégage. Très proche de la capacité d’autofinancement (CAF), la différence réside dans l’intégration des plus ou moins-values sur les cessions d’immobilisation pour la MBA.

Marge brute VS marge nette, quelle différence ?

Comme évoqué précédemment, la marge brute n’est autre que votre chiffre d’affaires auquel est soustrait le coût de revient ou de fabrication des produits ou services vendus.

La marge nette représente, quant à elle, ce qui reste de la marge brute une fois l’ensemble des charges et impôts déduits.

Calcul de la marge nette : bénéfice net / chiffre d’affaires X 100

Exemple : pour une activité de consultant freelance, il vous faudra déduire les frais de déplacement, les frais de repas, le coût des assurances, le prix des outils et logiciels nécessaires, votre impôt … en clair, tous les frais liés de près ou de loin à votre activité.

Améliorer sa marge brute : comment ?

Savoir calculer sa marge est une bonne chose mais savoir l’interpréter pour améliorer la rentabilité de votre activité en est une autre. Nos experts vous conseillent pour vous aider à maximiser votre rentabilité.

Diminuer votre coût de revient

Trouvez des fournisseurs moins chers, négocier avec vos fournisseurs actuels… des solutions pour réduire votre coût de revient, il y en a ! Reste à identifier quels sont les coûts effectivement modulables.

A noter : diminuer votre coût de revient, ça passe aussi par la réduction des pertes, des casses et des vols ainsi que par une bonne gestion de la qualité de la prestation ou de la vente.

Augmenter votre prix de vente

En toute logique, augmenter le prix de vente de votre produit augmente forcément votre marge. Certaines prestations à très haute valeur ajoutée ou pour lesquelles vous pouvez faire valoir une expertise secteur ou métier peuvent le justifier parfaitement.

Mais attention, aussi simple que cette méthode puisse paraître, vous devez avant tout vous assurer que cette « augmentation » de votre TJM ne soit pas contre-productive. En prestations de services, vos clients ont en tête un prix psychologique qu’ils ne sont pas toujours prêts à négocier. Et bien sûr si ces prospects trouvent moins cher ailleurs, cela leur donne une raison évidente de ne pas retenir votre proposition.

Quels autres indicateurs de performance pour estimer et améliorer votre rentabilité ?

La marge brute représente un indicateur essentiel à la création, mais il vous faut aussi assurer un suivi régulier de cet indicateur ainsi que de tous les indicateurs vous permettant une analyse complète pour évaluer si oui ou non votre activité est rentable. Parmi eux :

N’hésitez pas à consulter votre expert-comptable qui pourra réaliser une analyse comparative en partant des statistiques professionnelles. C’est à partir de cette comparaison que vous pourrez éclaircir vos objectifs face au positionnement de la concurrence.

Créez votre entreprise gratuitement avec Amarris

Discutons-en !

Olivia Boulay

Rédactrice-web spécialisée dans les sujets relatifs à la comptabilité et à la gestion d'entreprise pour les indépendants

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Devenir freelance en 7 étapes clés : le livre blanc

Les 7 étapes clés pour devenir freelance

Télécharger notre livre blanc

Ma rentabilité

Nos experts partagent leurs secrets

aides création d'entreprise
23 septembre 2021

Chômeur et créateur d'entreprise : quelles aides ?

Découvrir
OGA
30 mars 2021

OGA, CGA, AGA, à quoi ça sert ? Quel est leur rôle ?

Découvrir
avantages en nature
07 juin 2018

Gérants, les frais remboursés par votre société

Découvrir