Bien gérer, comment maîtriser son coût de revient ?

Le 15/11/2018 - Mise à jour le 04/12/2018
(2 notes)
4 mn de lecture

Bien maîtriser ses coûts de revient fait partie intégrante du travail de gestionnaire. Car c’est la base de tout calcul de rentabilité. Le créateur d’entreprise doit donc s’accoutumer à bien manier tous les paramètres qui font varier ses coûts de revient. Car il n’y a en effet, rien de plus rageant que de revenir d’une négociation commerciale et de constater qu’on a tout juste assuré la marge minimum…

Le coût de revient, qu’est-ce que c’est ?

La définition du coût de revient est assez simple, c’est en fait la somme correspondant « à combien revient un produit ou un service » pour être produit, vendu et livré par l’entreprise. C’est donc la somme de tous les coûts nécessaires à leur production et distribution. Si vous êtes consultant, le coût de revient d’une mission de consulting peut comprendre le coût des déplacements chez le client, le coût de votre « salaire » sur le nombre de jours nécessaire à la mission et au prorata du temps passé et le coût des divers services payés par votre entreprise pour travailler : abonnement Internet, assurances, etc.

Les éléments pris en compte pour le calcul du coût de revient varient donc en fonction de l’activité exercée.

La définition du coût de revient justifie à elle seule la nécessité de le calculer ! Le calcul du coût de revient consiste en effet à déterminer le montant à partir duquel l’activité devient rentable.

Pourquoi calculer son coût de revient ?

Le coût de revient peut être calculé de manière générale bien sûr, mais il est encore plus intéressant d’analyser le coût de revient de chaque service ou produit, mais aussi de chaque familles de produits de l’entreprise.

Par exemple pour un service proposé par votre entreprise :

CA total du service – coût revient du service = marge dégagée sur la vente de ce service

Comparer les différents coûts de revient permettra des arbitrages stratégiques pour orienter l’activité, en connaissant la rentabilité propre de chaque produit et ou service.

En création, le calcul du coût de revient interviendra dans la préparation du prévisionnel d’activité.

Et de manière plus quotidienne, maîtriser ses coûts de revient est l’un des principaux outils à disposition de l’entrepreneur pour piloter ses ventes :

  • D’abord, au lancement de l’activité, le coût de revient permet de déterminer vos prix de vente, puis de les ajuster au fur et à mesure de votre développement.
  • Puis à chaque appel d’offre ou réponse commerciale, une bonne connaissance de votre prix de revient par produit ou pas service, vous permet de bien négocier. Vous savez « jusqu’à combien » vous pouvez descendre un prix pour conclure un marché, sans perdre d’argent.

Lorsque vous établissez votre proposition commerciale en fonction du cahier des charges du client, des spécificités de son projet et de son besoin. Pour vous assurer une marge commerciale suffisante, il est alors indispensable de calculer le prix de revient du projet.

coût de revient

Comment calculer son coût de revient ?

Il s’agit d’une simple addition, mais il vaut mieux ne rien oublier. Alors, soyons précis, pour calculer le coût de revient d’un produit, on va additionner :

  • les prix d’achat (matières 1res et divers éléments entrant dans la fabrique d’un produit, entre autres, les dépenses liées à d’éventuelles sous-traitants),
  • les coûts d’approvisionnement (frais de port, frais liés à l’achat de marchandises),
  • les coûts liés à la distribution et la commercialisation des produits (transport et emballage, salaire d’éventuels vendeurs et ou commissions d’apport d’affaires…).
  • les coûts administratifs (charges administratives liées à la facturation, etc.).

Évidemment, vous l’aurez compris, lorsqu’il s’agit d’une prestation intellectuelle, telle que  la prestation du consultant dont nous parlions en début d’article, le calcul du coût de revient sera très différent !

Calcul du coût de revient pour les consultants et autres prestations intellectuelles

Le calcul du coût de revient correspond dans ce cas au montant des charges annuelles divisé par le nombre de jours travaillés. Méthode qui permet de déterminer le fameux « prix de journée » du consultant.

Le consultant n’aura plus qu’à appliquer son taux de marge sur ce « prix plancher » puis à le multiplier au nombre de jours estimé de travail pour obtenir le montant à deviser par mission.

La méthode est simple, mais il faut pourtant la modérer. Il ne faut pas perdre de vue qu’un prix de vente définitif doit prendre en compte d’autres paramètres encore : prix moyen pratiqué sur le marché, efforts fournis par la concurrence (quand on en a connaissance) et enfin le fameux « prix psychologique » qu’un prospect a toujours en tête au moment de vous consulter.

Exemple de calcul du « prix de journée » d’un consultant ou prestataire de services qui facture à la journée :

Montant
Salaire net annuel souhaité par le consultant 55 000,00 €
Charges sociales 55 000 X 0,45 24 750,00 €
 Total salaires et charges salariales 55 000 + 24 750 79 750,00 €
 Frais annexes soit environ 15 % du chiffre d’affaires total (79 750 X 15 %) 11 962,50 €
 Chiffre d’affaires (HT) 79 750 + 11 962,50 91 712,50 €
 Nombre de jours de mission facturés /an 120
Tarif à la journée (HT) 91 712,5/120 764,27 €

Voir aussi : 4 modes de facturation comparés pour une meilleure rentabilité.

Il est conseillé de calculer sont coût de revient de manière régulière car celui-ci peut évoluer rapidement en fonction de l’évolution des dépenses nécessaires à la production, notamment en cas volatilité des cours des matières premières.

Le conseil de nos experts comptables pour faire des coûts de revient un bon outil de pilotage de l’activité

Si sa mécanique est simple, le calcul du coût de revient suppose de sélectionner les bonnes données comptables pour que le calcul reflète vraiment le coût de production de vos produits ou services.

Comment prendre en compte le coût de la main d’œuvre ? les charges administratives ?

C’est là où faire appel à un professionnel du chiffre se révèle souvent payant. Votre expert-comptable peut vous aider à mettre en place la bonne méthode de calcul de vos coûts de revient pour vous garantir l’exactitude des résultats.

Pour la bonne gestion de votre activité, vous pouvez vous appuyer sur des données d’analyses fiables et pertinentes. Un prérequis indispensable pour orienter vos prises de décisions.

OFFRE SPECIALE

L’expertise comptable en ligne pour les TPE
à partir de 69 € H.T / mois


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note
Marie-Laure Bouchet

Marie-Laure Bouchet,

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Ordre des experts comptables

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.