Devenir_indépendant_1

Le capital social : à quoi ça sert ?

Mise à jour le 15/02/2018 2 min Claude Robin

Le capital social est obligatoire pour la plupart des sociétés. Il représente le montant des apports des associés à la création de la société. Nos experts comptables détaillent les 4 rôles clés de cet apport capital pour votre société.

Capital social, rôle 1 : définir le pourcentage de détention des parts de chaque associé

La répartition des parts sociales de la société sera proportionnelle aux apports de chaque associé. Chaque part sociale correspondant à une voix lors des prises de décisions en assemblée générale.

La constitution du capital social permet donc de définir la répartition des pouvoirs entre associés.

Exemple, vous vous lancez avec un associé avec un capital social de départ de 20 000 € :

  • Associé A : apport de 15 000 € → soit 75 % du capital
  • Associé B : apport de 5 000 € → soit 25 % du capital

L’associé A détiendra donc 75 % des parts et sera majoritaire lors des prises de décisions en AG (principe appliqué : une part = une voix).

Capital social, rôle 2 : afficher la solidité financière de la société à un instant donné

Pour vos clients comme pour vos fournisseurs, un montant de capital social cohérent, adapté à la taille de votre entreprise, de votre secteur, est une garantie.

Capital social, rôle 3 : financer les premiers investissements

Celui-ci sert au moment de la création de la société à financer son lancement et/ou le cycle d’exploitation de la société. C’est pourquoi il doit être précisément évalué si vous avez des investissements importants à réaliser.

Votre capital social doit vous permettre de démarrer votre activité et d’éviter les tensions de trésorerie pendant les premiers mois d’activité.

Capital social, rôle 4 : afficher la surface financière pour rassurer les partenaires

Par la suite, le capital social est un véritable élément de communication financière qui permet d’afficher une certaine surface financière. C’est une information publique, indiquée sur tous les supports de la société (papier à entête, Kbis, facture, site Internet…).

Le capital social peut donc aider à rassurer les partenaires de la société (clients, fournisseurs, banquiers).

Le conseil de nos experts comptables pour la constitution de votre capital social

Il ne faut pas confondre la valeur du capital social de la société et la valeur de la société.

  • Une société peut avoir une valeur très importante avec un très petit capital (cas d’une TPE qui a fait des bénéfices importants sans les distribuer).
  • Une société peut avoir un gros capital social et une faible valeur (cas d’une société qui aurait fait des pertes importantes financées par le capital social de départ).

Dans tous les cas, au lancement de l’activité, le montant de capital social, qu’il soit élevé ou non, doit être évalué très précisément pour faciliter la gestion des premiers mois d’activité. Il va en effet devoir en effet participer au financement du fonds de roulement de l’entreprise.

Pour plus d’information, consultez un expert comptable qui pourra vous éclairer.

 

 

 

Article publié initialement le 2 janvier 2013

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Nos experts partagent leurs secrets

07 février 2018

Responsabilité civile des consultants : quels sont les vrais risques ?

Découvrir
25 mai 2018

Aide à l'embauche de 4 000 € : aide de juillet 2015, puis de janvier 2016 jusqu'en juin 2017, c'est terminé

Découvrir
Devenir_indépendant_1
23 juillet 2018

Créer son agence web, comment faire ?

Découvrir