Le capital social, quel montant choisir ?

Mise à jour le 21/11/2019 2 min Claude Robin

Le montant du capital social est un choix important lors de la création d’une entreprise. Quel montant choisir ? Quelles conséquences ? Nos experts-comptables listent les éléments à prendre en compte pour déterminer le bon montant à afficher.

Le capital social, c’est quoi ?

Le capital social, c’est les ressources apportées par les actionnaires lors de la création de l’entreprise.

Le capital social peut être augmenté durant la vie de l’entreprise (voir les formalités entraînées par la modification de capital). Plus les ressources apportées sont importantes, plus le capital social est important.

Faut-il avoir un capital social important ?

Plus le capital social est important, plus vos partenaires vont être rassurés. Votre banquier bien sûr, mais aussi vos fournisseurs et vos clients. Un capital important, c’est donc plus de ressources pour l’entreprise et donc plus de sécurité.

En terme de communication financière, le capital social est un élément important vis-à-vis des partenaires de l’entreprise.

Par exemple, plus votre capital est important, plus les banques auront de facilités à vous prêter de l’argent (d’où l’expression « les banques ne prêtent qu’aux riches »). Pour toute demande de prêt, il vous faudra établir un plan de financements.

montant du capital social

Dans la mesure du possible, il est donc conseillé d’avoir un capital social important.

Quel montant choisir lors de la création d’une entreprise ?

Pour définir le montant du capital social lors de la création d’une entreprise, il faut prendre en compte deux éléments :

  • le montant des besoins financiers de l’entreprise pour démarrer,
  • le montant minimum psychologique permettant d’être crédible sur son marché.

Le conseil de nos experts-comptables pour déterminer le montant de votre capital social

  • Ne créez pas une SARL à 1 €. Les coûts de création compris entre 300 et 500 € devront être apportés à l’entreprise. Le capital de départ doit donc au moins être de 300 €.
  • Ne créez pas une SARL à capital variable, sauf si vous faite appel à de nombreux petits actionnaires.
  • N’essayez pas de surévaluer vos apports en nature, cela vous fait prendre des risques inutiles.

Pensez également qu’au montant de capital social s’ajoute la question de sa libération. En effet, les associés d’une société peuvent décider d’une libération partielle du capital social. Mais cette dernière vous prive du taux réduit d’imposition à 15 %. C’est donc une décision à notre sens pénalisante qu’il faut mûrement réfléchir. Consultez un expert-comptable si c’est une des questions que vous vous poser pour la création de votre société.

Article publié initialement le 26 novembre 2014

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Les 7 étapes clés pour devenir freelance

Télécharger notre livre blanc

Nos experts partagent leurs secrets

.salaire-consultant-rs
18 février 2021

Salaire consultant indépendant, comment calculer votre revenu net ?

Découvrir
.devenir-formateur-independant
15 décembre 2020

Devenir formateur indépendant

Découvrir
17 novembre 2020

Comment calculer son TJM (taux journalier moyen) pour bien fixer ses prix de vente ?

Découvrir