Auto-entrepreneur ou portage salarial ? Comparatif : que choisir ?

Par Le 25/07/2014 - Mise à jour le 25/07/2014
(3 notes)

Auto-entrepreneur ou portage salarial : deux solutions pour les porteurs de projet qui souhaitent tester la viabilité de leur idée en solo. Quels avantages ? Quels inconvénients ? Comment bien choisir ? Voici notre petit comparatif synthétique pour vous aider.

Auto entreprise : un revenu net plus important mais moins d’avantages sociaux

Des charges forfaitaires moindres…

Le régime juridique de lauto-entrepreneur  est conçu comme un tremplin vers la création d’entreprise.
Vous créez une entreprise en solo, avec une comptabilité ultra simplifiée et une certaine souplesse de fonctionnement. Créer son auto-entreprise ou la clôturer pour envisager un autre régime est, par exemple, très simple. Vous traitez en direct avec vos clients et les facturez en votre nom.

Autre avantage, les cotisations sociales et impôt sur le revenu appliqué à ce régime, revus à la hausse en 2014, sont faibles par rapport au portage salarial :
•    25,5% pour les activités libérales (dont 2,2% pour l’impôt sur le revenu)
•    26,3 % pour les activités de prestations de services, commerciales ou artisanales (dont 1,7 % pour l’impôt sur le revenu)
•    15,1% pour les distributeurs de marchandises (dont 1% pour l’impôt sur le revenu)

Par exemple :
Vous êtes consultant, vous facturez 1000 euros HT à un client. Après déduction des charges forfaitaires, vous disposez de 754 euros de revenu net après impôt :
Soit 1000 x (1- 26,3%) = 1000 – 263 = 747 euros

Attention, les seuils de CA annuels en auto-entrepreneur sont limités.  Plafonné à 32 900 euros pour des prestations de service et 82 200 euros pour les distributeurs, il peut être vite atteint. Gardez-le à l’esprit : le moindre euro supplémentaire vous fait automatiquement basculer dans le régime réel pour lequel vous devrez créer une entreprise « classique ».

…mais peu d’avantages sociaux

En tant qu’ auto-entrepreneur, vous bénéficiez de la protection sociale des indépendants. En cas de cessation d’activité, vous ne perçevez pas de chômage (ce régime n’ouvre pas vos droits au Pôle Emploi). Il vous faut également couvrir votre activité avec une assurance RCP (Responsabilité civile professionnelle), un coût à prévoir en plus.

Portage salarial : une solution plus coûteuse mais avec les avantages sociaux du salariat

Les avantages sociaux du salarié…

Le portage salarial est un statut, vous êtes « salarié porté » d’une entreprise de portage qui va facturer vos clients et gérer pour vous, toute la partie administrative.
En tant que salarié, vous bénéficiez de la protection sociale du régime général : retraite, chômage, ouverture de droit au Pôle emploi, droit à la formation, assurance responsabilité civile.
Aucune structure à créer, une comptabilité prise en charge par la société de portage, pas de CA limité, c’est une solution pratique pour vous concentrer sur le développement de votre activité et c’est aussi ce qui explique son coût plus élevé.

…ont, pour le salarié porté, un coût

Les cotisations sont plus importantes (environ 40% du montant facturé) si nous les comparons au régime de l’auto-entrepreneur. Et ce n’est pas l’entreprise de portage qui les assume mais vous ! Et oui, ne l’oubliez pas, vous êtes salarié…en portage.

A cela s’ajoute également des frais de gestion qui correspondent à la rémunération de la société de portage salarial (comptez, en moyenne 10%)

Par exemple :
Pour une mission de consulting facturée 1000 euros HT à votre client, il vous restera entre 350 et 500 euros selon votre niveau d’impôt sur le revenu.

La conclusion de notre expert pour bien choisir

D’un point de vue financier, le régime de d’auto-entrepreneur est beaucoup plus avantageux que le portage salarial. Dans certains cas, le disponible après impôt sur le revenu de l’auto-entrepreneur dépasse le double de celui obtenu par un salarié porté.

Mais l’aspect financier, n’est pas le seul critère à considérer. Le choix doit aussi dépendre de l’ambition de votre projet :

  • de sa nature : le portage est par exemple plus indiqué pour les prestations intellectuelles, plus compliqué pour les artisans voir impossible à appliquer pour les commerçants.
  • de votre vision à long terme  si vous envisagez d’avoir un jour des associés, des salariés. Passer par la case auto entrepreneur est un bon début pour creuser votre sillon d’entrepreneur.

Sachez que les deux solutions sont cumulables. L’avantage ? Celui de rester dans la limite des 32 900 / 82 200 euros de CA lorsque l’on est auto-entrepreneur inscrit dans une société de portage salarial.

 

OFFRE SPECIALE

Comptabilité en ligne pour les auto entrepreneurs
à partir de 69 € H.T / mois


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

Xavier de Labarrière, Expert-Comptable, co-fondateur ECL DIRECT

Xavier de Labarriere, expert-comptable, commissaire aux comptes, co-fondateur Ecl Direct, specialiste de l'accompagnement des entreprises de service et entreprises innovantes

Découvrir son profil

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confie leur la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.