.investissements-freelances

Expert-comptable pour informaticien

Publié le 22 juillet 2021 3 min Claude Robin

Vous êtes informaticien ? Quelles obligations comptables, fiscales, juridiques ? Quel type de comptabilité ? Combien ça coûte ? L’accompagnement d’un expert-comptable pour informaticien est souvent le bienvenu pour gérer efficacement sa comptabilité. Le point avec nos experts-comptables.

Quelles priorités comptables pour les informaticiens ?

Une solution « à distance » qui lui fait gagner du temps : l’informaticien consultant facturant souvent à la journée, il évitera les services d’un expert-comptable de proximité qui lui demandera de passer le voir tous les trimestres pour lui déposer ses factures. A la fin de l’année, 4 demi-journées pour déposer ses factures peuvent représenter un manque à gagner de 2 jours de facturation.

Une solution de suivi de gestion en temps réel pour savoir où il en est : pour suivre en temps réel ses comptes et savoir où il en est par rapport à son budget.

Une solution simple pour le suivi de ses notes de frais : peu de grosses dépenses mais beaucoup de notes de frais à classer. Il lui faut une solution simple pour calculer ce qu’il doit refacturer, se rembourser, etc.

Amarris Direct propose aux informaticiens une offre complète de services d’expert-comptable pour informaticien qui permet de se reposer sur son comptable tout en suivant au jour le jour, l’évolution de son activité pour un budget mensuel de 99 HT.

Vous souhaitez déléguer votre compta ?

Discutons-en !

Comparatif des offres d’expert-comptable pour les informaticiens

Expert comptable de proximité : entre 100 HT et 250 HT par mois

Avantage : convient aux consultants qui ont besoin d’être assistés dans leur organisation.

Inconvénient : exige d’avoir du temps à passer chez son expert comptable.

Expert comptable à distance : 99 HT par mois chez Amarris Direct

Avantage : en plus du niveau plus faible des coûts comptables, vous gagnez du temps et donc de l’argent.

Inconvénient : vous ne voyez pas directement l’expert comptable. Peut ne pas convenir à ceux qui cherchent de la relation humaine de proximité.

Pour aller plus loin, lire aussi comment un expert-comptable en ligne est moins cher et dans quels cas.

expert-comptable pour informaticien

Quelles sont les obligations des informaticiens en matière de comptabilité et fiscalité ?

Les informaticiens ne sont soumis à aucune obligation particulière.

Les informaticiens consultants, qui exercent en nom propre ou en société ne sont regroupés sous aucun ordre professionnel. Ils ont donc les mêmes obligation en terme de gestion que n’importe quelle autre entreprise.

La plupart des informaticiens exercent maintenant en entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou EURL.

La seule obligation des informaticiens en EIRL est d’établir un bilan au 31 décembre de chaque année.

Pour ceux qui sont en EURL, ils peuvent choisir la date de clôture des comptes qu’ils souhaitent.

Quels avantages fiscaux pour les informaticiens ?

Informaticien développeur, informaticien intégrateur, informaticien consultant etc. vous pouvez bénéficier d’une exonération de TVA jusqu’à un certain niveau d’activité (34 400 € de recettes – base 2020), grâce à la franchise en base de TVA, ainsi que d’abattements fiscaux qui réduiront votre impôt sur le revenu si vous exercez en entreprise individuelle. Il vous faudra adhérer à un centre de gestion agréé.

Quel régime fiscal et juridique ?

Les informaticiens qui vendent majoritairement de la prestation de services ont le choix entre 3 formes d’exercice :

  • BNC (entreprise individuelle normale)
  • BNC en EIRL(entreprise individuelle à responsabilité limitée)
  • EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)

Certains informaticiens exercent encore en entreprise individuelle normale (BNC), car ils considèrent ne courir aucun risque dans le cadre de leur activité.

Même si la probabilité d’être impliqué dans un sinistre est faible pour certains consultants, nous vous conseillons vivement d’opter pour l’EIRL si vous exercez à titre individuel.

Pour les informaticiens qui vendent également du matériel, ils relèveront du régime fiscal des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), si l’activité de vente de matériel est prépondérante par rapport à l’activité services (+ de 50%).

Les conseils de nos experts-comptables pour les informaticiens

  1. Optez pour l’EURL si vos revenus nets professionnels dépassent vos besoins pour vivre. Vous pourrez limiter la taxation de votre bénéfice à 15 % jusqu’à 38 120 €, à 26,5 % au-delà et 27,5 % pour les entreprises dont le CA est supérieur à 250 M €.
  2. Si vous exercez « en nom propre », en entreprise individuelle, n’oubliez pas d’adhérer à un centre de gestion agréé, pour diminuer le montant de votre impôt sur le revenu. A noter : la majoration de 25 % des bénéfices des entreprises n’adhérant pas à un CGA disparait progressivement puis totalement en 2023.
  3. Si vous relevez du régime du micro (recettes inférieures à 72 600 € pour les prestations de services, base 2021), vous pourrez vous faire rembourser jusqu’à 915 euros de frais de comptabilité par an (sous forme de réduction d’impôt).

Pour en savoir plus, contactez-nous rapidement ou découvrez notre offre ici.

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Votre TPE super rentable

Télécharger notre livre blanc

Nos experts partagent leurs secrets

OGA
30 mars 2021

OGA, CGA, AGA, à quoi ça sert ? Quel est leur rôle ?

Découvrir
.salaire-consultant-rs
18 février 2021

Salaire consultant indépendant, comment calculer votre revenu net ?

Découvrir
devenir formateur indépendant
15 décembre 2020

Devenir formateur indépendant

Découvrir