Comment se rémunérer en tant que gérant ?

Le 25/09/2014 - Mise à jour le 04/11/2015
(64 notes)

La rémunération d’un gérant (SARL) est déterminée lors de l’assemblée générale des associés. Les formalités de versement de cette rémunération diffèrent selon le type de gérance : gérant majoritaire (la gérance détient + de 50 % du capital) ou gérant minoritaire (la gérance détient au plus 50 % du capital).

Les différentes formes de rémunération possibles

Le gérant perçoit une rémunération mensuelle ou annuelle décidée par le ou les associés en assemblée générale.

En plus de cette rémunération, le gérant peut se voir octroyer une prime. Le versement de cette prime nécessite, comme pour la rémunération, l’approbation de l’assemblée générale.

Selon les résultats de l’activité, il peut s’avérer judicieux d’arbitrer entre rémunération et dividendes si le gérant détient plus de 90 % des parts sociales. En effet, les dividendes peuvent se révéler être un bon outil d’optimisation fiscale.

Des formalités à respecter qui divergent selon le statut du gérant

Le gérant majoritaire, de par son statut de travailleur non salarié, peut se verser une rémunération sans formalisme particulier. Un simple chèque, virement, suffit. La déclaration annuelle des revenus des travailleurs non-salariés, envoyée aux organismes sociaux chaque année au mois de mai, fait office de bulletin de paie.

A contrario, le gérant minoritaire, ayant le statut de salarié, doit établir un bulletin de paye chaque mois pour chacune de ses rémunérations.

Quel niveau de rémunération ?

Il faut savoir qu’il n’est pas obligatoire de se verser une rémunération de gérant. C’est pourquoi, lors de la création d’une société, afin d’éviter d’être en déficit, bien souvent, le gérant ne se rémunère pas, afin de ne pas « plomber » ses premiers mois d’activité.

Ensuite, quand la société commence à dégager du résultat et dispose de la trésorerie nécessaire, le gérant peut envisager le versement d’une rémunération. Celle-ci varie fortement selon le secteur d’activité et la taille de l’entreprise. Généralement, elle se situe entre 1 500 et 10 000 € par mois.

Les conseils de nos experts comptables

La rémunération de gérance donne lieu à versement de cotisations sociales auprès du Régime Social des Indépendants (RSI). L’affiliation à cette caisse peut être longue pour un créateur (1 an voire même plus).

De ce fait, il se peut qu’il ne paie pas de cotisations sociales pendant plusieurs mois et qu’un gros versement lui soit demandé d’un seul coup après immatriculation.

Il ne faut surtout pas négliger ce futur décaissement de trésorerie qui fait souvent « mal » aux jeunes créateurs n’ayant pas anticipé en provisionnant la somme nécessaire. Demandez à votre expert-comptable de calculer au plus tôt le montant que vous aurez à payer.

www.fizen.fr application de gestion complète pour les TPE

OFFRE SPECIALE

L’expertise comptable en ligne pour les TPE
à partir de 69 € H.T / mois


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

Aude Guibaud,

Aude GUIBAUD, titulaire d'un master Comptabilité Contrôle Audit, a débuté sa carrière comme collaboratrice comptable, puis s'est spécialisée dans l'accompagnement des créateurs et repreneurs d'entreprise dans le Grand Ouest.

Découvrir son profil

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confie leur la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.