Devenir_indépendant_1

Quelle différence entre gérant et président ?

Mise à jour le 11/05/2016 2 min Marie-Laure Bouchet

Entre gérant et président, les différences sont liées à la forme de la société. Mais sur le terrain, les prérogatives sont souvent les mêmes et le dirigeant peut choisir son « titre » à sa guise. Explications.

Gérant ou président, le même rôle à la tête de la société

Peu de différence entre un président et un gérant. En fait, ils exercent les mêmes fonctions. A la tête de la société, le président ou le gérant assure la direction stratégique et opérationnelle de l’activité et de la société.

Alors pourquoi deux termes si les rôles sont confondus ?

  • Dans les SARL et EURL, on qualifie toujours le dirigeant de l’entreprise de gérant.
  • Dans les SAS, SASU, le dirigeant de l’entreprise a le choix du titre : président, gérant ou, directeur. 
  • Dans les SA, la direction du conseil d’administration est toujours confiée au Président.

Entre gérant et président, des nuances de pouvoir liées à la forme de la société

Pour représenter la société, PDG ou gérant ont les pouvoirs les plus étendus. C’est dans l’étendue de leurs pouvoirs au sein de la société  qu’on observe quelques différences entre gérant et président. Notamment concernant :

La fin du mandat social :

  • Dans une SA, le président est révocable à tout moment par le conseil d’administration (et non l’assemblée générale). Le versement d’indemnités n’est pas nécessaire. Sauf dans le cas où  la révocation du président porte une injuste atteinte à son honorabilité..
  • Dans une SARL, la révocation du gérant nécessite une décision des associés représentant plus de la moitié des parts sociales de la société. Sans juste motif, la révocation peut entraîner le versement de dommages et intérêts.

Ce qu’il faut retenir des différences entre gérant et président

Le choix d’un statut ne peut pas s’arrêter aux différentes prérogatives de son dirigeant. Pour bien choisir le statut de votre activité indépendante, faites le point des critères qui sont importants à vos yeux et semblent adaptés à votre activité :

  • Vous cherchez une structure légère et facile à lancer ?
  • Vous souhaitez minimiser les coûts de lancement ?
  • Vous avez besoin d’associés ?
  • Vous tenez à protéger votre patrimoine personnel ?

Un expert comptable peut vous guider dans ce choix stratégique et vous expliquer simplement quels seront les avantages et inconvénients de chacune des structures juridiques.

 

Article publié initialement le 30 septembre 2014

Marie-Laure Bouchet

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Nos experts partagent leurs secrets

.accounting-analytics-balance-209224
28 mars 2019

Calcul de la CFE, comment est déterminé le montant de CFE à payer ?

Découvrir
07 octobre 2013

Obtenir le statut JEI

Découvrir
28 octobre 2013

L'intéressement peut-il être calculé par service, département ou unité de travail ?

Découvrir