Les cotisations RSI du créateur : à quoi s'attendre ?

Le 21/01/2015 - Mise à jour le 12/04/2017
(106 notes)

Créateur, quelles cotisations sociales allez-vous payer ? C’est vrai, les appels de cotisations sont souvent vécus par les créateurs comme le coup de massue de fin de trimestre. Pour pouvoir provisionner à temps, il faut bien comprendre le calcul des cotisations RSI. Explications de nos experts comptables.

Cotisations RSI, qui est concerné ?

Comme son nom l’indique, le Régime Social des Indépendants (RSI) concerne les travailleurs non salariés, c’est-à-dire :

  • Les gérants majoritaires de SARL ou associé unique d’EURL,
  • Les travailleurs indépendants : professions libérales, artisans et commerçants.

A quoi servent les cotisations RSI ?

Le RSI est votre caisse d’assuré social et vous donne accès, comme la CPAM pour les salariés, à une couverture maladie-maternité, retraite et invalidité décès.

Une nuance si vous êtes profession libérale, vous cotisez auprès de la CNAVPL pour votre retraite (Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales).

Comment sont calculées les cotisations RSI du créateur ?

Le prélèvement des cotisations sociales RSI se déroule un peu sur le même principe que l’impôt sur le revenu. Vous versez des acomptes trimestriels et une régulation est effectuée l’année suivante.

Année 1 : un calcul forfaitaire de vos cotisations RSI

Tant que vos revenus ne sont pas connus par votre caisse RSI, celle-ci vous applique un forfait de cotisations. C’est souvent ce qui surprend les créateurs. Car calculé sur la base de revenus moyens, ce forfait est peut-être sans rapport avec le niveau de votre rémunération.

Il va donc falloir provisionner au plus tôt pour régler vos cotisations RSI.

Comptez en année 1 :

  • 3 102 € de cotisations RSI pour les artisans et commerçants (base 2017).

Année 2 : le coup du lapin !

Comptez en année 2 :

  • 4 405 € de cotisations RSI pour les artisans et commerçants (base 2017).

En fin d’année 2, le RSI refait des calculs en ayant connaissance de vos revenus professionnels. C’est à ce moment que vous pouvez vous laisser surprendre. Prenons un exemple volontairement schématisé.

Vous vous êtes versé 50 000 € de rémunération chaque année. En septembre de l’année 2, alors que vous avez déjà réglé vos forfaits de cotisations au trimestre, le RSI régularise les cotisations dues en fonction de ces rémunérations.

Et vous devez, en fin d’année 2, régler plus de 20 000 € de cotisations sociales RSI.

Année 3 et suivantes, un calcul plus personnalisé de vos cotisations RSI

Ensuite, le RSI calcule vos cotisations sur la base de votre revenu professionnel avant application des divers allégements, abattements, déductions, etc. Vos cotisations sociales RSI sont donc, à partir de votre 3e année d’activité, proportionnelles à vos revenus.

Cotisations RSI du créateur, comment les diminuer ?

Pendant vos deux premières années d’activité, si vous pensez que vos revenus seront inférieurs à la base de vos revenus estimés par les forfaits de cotisations, vous pouvez :

  • Solution 1 : demandez au RSI, par courrier, de calculer vos cotisations RSI sur la base de vos revenus estimés.
  • Solution 2 : toujours par courrier, vous pouvez demander à ne pas avoir à verser de cotisations RSI pendant toute la durée de votre 1re année d’activité. Cela signifie que ces cotisations, toujours dues, seront reportées en année 2. Vous paierez ainsi un double forfait en année 2.

Un calcul ambitieux qui nécessite d’avoir anticipé de manière réaliste vos capacités de production sur deux ans. Si vous retenez cette solution, mieux vaut évaluer votre prévisionnel avec un expert comptable.

Peu ou pas de revenus, quelles cotisations verser au RSI ?

Dans ce cas, des forfaits de cotisations minimum s’appliquent :

  • 1 067 € pour les artisans et commerçants (base 2017)
  • 448 € pour les professionnels libéraux, au titre de l’assurance vieillesse de base (source CIPAV – 2016)

Bon à savoir, si vous êtes demandeur d’emploi au lancement de votre activité, vous pouvez bénéficier de l’Accre qui vous exonère de cotisations sociales en première année.

Les conseils de nos experts comptables pour vous aider à anticiper les cotisations RSI

L’une des meilleures solutions si vous cherchez à diminuer vos cotisations sociales RSI consiste à vous verser des rémunérations non soumises à cotisations. Exemple, intéressement ou retraite Madelin.

Ces dispositifs très performants sont simples à mettre en place. Sollicitez un expert comptable pour évaluer ce que vous pouvez envisager dès votre 1re année.

OFFRE SPECIALE

Création d'entreprise et expertise comptable en ligne
à partir de 49 € H.T


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

Marie-Laure Bouchet,

Journaliste spécialisée entreprise, Marie-Laure s'intéresse plus particulièrement à l'actualité des TPE et se consacre à la presse Internet (SEO, utilisation des réseaux sociaux).

Découvrir son profil

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.