Quel régime de TVA choisir pour la création de mon entreprise individuelle ?

Le 03/03/2015 - Mise à jour le 09/03/2018
(4 notes)
3 mn de lecture

Dès la création de votre entreprise individuelle, vous devez choisir un régime de TVA. Suivez nos conseils pour bien choisir votre régime de TVA en fonction de votre niveau d’activité.

Quel régime de TVA choisir en fonction de votre chiffre d’affaires si vous êtes prestataire de services ?

En tant que prestataire de service, votre entreprise est imposée dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC). Trois choix sont possibles :

  • La franchise en base de TVA

Si votre chiffre d’affaires est inférieur à 33 200 € (base 2018), vous pouvez être exonéré de TVA : c’est le régime de la franchise en base. Dans ce cas, vous ne facturez pas la TVA et vous ne pouvez pas la récupérer sur vos achats.

  • Le régime réel simplifié

Si votre CA est compris entre 33 200 € et 238 000 € (base 2018), votre entreprise individuelle sera soumise au régime réel simplifié. Vous n’êtes pas tenu de déclarer la TVA chaque mois, mais le paiement de la TVA doit être fait chaque semestre. Le paiement se fait sous forme d’acomptes prévisionnels, puis par un ajustement avec la déclaration de TVA CA12 lors de l’établissement du bilan comptable.

  • Le régime réel normal

Si votre CA est supérieur à 238 000 € (base 2018), vous serez obligatoirement soumis au régime réel normal. La TVA devra être déclarée et payée chaque mois.

Et aussi, un expert-comptable pour prestataires de service peut vous aider à vous poser les bonnes questions pour votre gestion.

Quels régime de TVA choisir en fonction de votre chiffre d’affaires si vous êtes commerçant ?

En tant que commerçant ou artisan, votre entreprise est imposée dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). 3 choix sont possibles :

  • La franchise en base de TVA

Si votre chiffre d’affaires est inférieur à 82 800 € (base 2018), vous pouvez être exonéré de TVA : c’est le régime de la franchise en base. Dans ce cas, vous ne facturez pas la TVA et vous ne pouvez pas la récupérer sur vos achats.

  • Le régime réel simplifié

Si votre CA est compris entre 82 800 € et 789 000 € (base 2018), votre entreprise individuelle BIC sera soumise au régime réel simplifié. Vous n’êtes pas tenu de déclarer la TVA chaque mois, mais le paiement de la TVA doit être fait chaque semestre. Le paiement se fait sous forme d’acomptes prévisionnels, puis par un ajustement avec la déclaration CA12 lors de l’établissement du bilan comptable.

  • Le régime réel normal

Si votre CA est supérieur à 789 000 € (base 2018), vous serez obligatoirement soumis au régime réel normal. La TVA devra être déclarée et payée chaque mois.

Peut-on changer de régime de TVA ?

Si votre chiffre d’affaires est inférieur à 33 200 € ou 82 800 €, vous pouvez demander à passer au réel (normal ou simplifié).

Si vous êtes soumis au régime réel simplifié, vous pouvez demander à passer au réel normal.

Attention, l’option du réel normal est en revanche irrévocable pendant 2 ans.

Pour y voir plus clair, pensez à consulter un expert-comptable pour commerçants.

Le conseil de nos experts comptables pour choisir votre régime de TVA

  • Choisissez la franchise en base, si vos clients sont des particuliers et que vous ne dépassez pas les seuils indiqués ci-dessus.
  • Optez pour le régime simplifié si vous créez une petite entreprise individuelle.
  • Si votre activité est structurellement créditrice en termes de TVA, par exemple si vous êtes exportateur, choisissez le réel normal.

 

Articles sur le même thème :

L’auto-entrepreneur aura-t-il un extrait K-bis ?

Quel régime de TVA choisir pour la création de mon EURL ou SARL ?


Faut il s’associer ? avantages et inconvénients de l’association

Suis-je obligé de passer par un avocat pour monter mes statuts ?

OFFRE SPECIALE

Création d'entreprise et expertise comptable en ligne
à partir de 49 € H.T


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

Xavier de Labarrière, Expert-Comptable, co-fondateur ECL DIRECT

Xavier de Labarriere, expert-comptable, commissaire aux comptes, co-fondateur Ecl Direct, specialiste de l'accompagnement des entreprises de service et entreprises innovantes

Découvrir son profil

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.