Création d'entreprise, que choisir en 2017 entre SARL/EURL ou SAS ?

Par Le 21/01/2015 - Mise à jour le 21/02/2017
(378 notes)

Vous êtes créateur d’entreprise ? Vous hésitez entre SARL (ou EURL) ou SAS (ou SASU) ? Pour choisir, vous devez comprendre les 3 principales différences en termes de charges liées aux rémunérations et dividendes. Explications de nos experts.

1ère différence : le montant des charges sociales à payer sur la rémunération du dirigeant

Le montant des charges sociales à payer sur la rémunération du dirigeant est différent selon que la société est une SARL/EURL ou une SAS/SASU. C’est donc souvent ce critère qui est retenu pour choisir entre la SARL ou la SAS.

  • En SARL (ou EURL), le dirigeant détenant plus de la moitié du capital (gérant majoritaire) a le statut de travailleur non salarié (TNS) et paiera des charges sociales comprises entre 35% et 55% de sa rémunération nette.
  • En SAS (ou SASU), le dirigeant, qu’il soit président ou gérant, a le statut d’assimilé salarié et paiera des charges sociales comprises entre 50 et 70% de sa rémunération nette.

En général, le principal avantage de la SARL par rapport à la SAS, est que le montant des charges sociales que le chef d’entreprise paye sur sa rémunération est moins élevé surtout si la rémunération est importante.

Si votre priorité est de maximiser votre rémunération immédiate :

  • choisissez la SAS/SASU si vous prévoyez à terme de vous verser une rémunération inférieure à 25 000 € (statut assimilé salarié).
  • choissez la SARL/EURL si vous prévoyez à terme de vous verser une rémunération supérieure 25 000 € (statut de travailleur non salarié).

Attention : votre priorité n’est pas forcément le niveau de votre rémunération immédiate. Elle peut être le niveau de vos « rémunérations différées », par exemple de votre retraite.  Surtout si vous avez plus de 45 ans.

N’hésitez pas à consulter un expert qui, grace à un « bilan de carrière », pourra faire une étude personnalisée sur votre situation et vos priorités.

2ème différence : le montant des cotisations et prestations retraites

Dans les SAS (ou SASU), les dirigeants cotisent aux mêmes caisses de retraites que les salariés. Le montant des cotisations sociales y est donc souvent plus important que dans les SARL (ou EURL).

Mais les prestations versées lors de la retraite, sont également plus importantes. A rémunération égale, un président de SAS accumule donc plus de droits en terme de retraite qu’un gérant de SARL.

3ème différence : les dividendes de gérant de SARL sont soumis à cotisations sociales

La Loi de finance 2013 a instauré un mécanisme d’assujettissement des dividendes versés aux gérants de SARL, aux cotisations sociales.

L’objectif étant bien sûr de taxer, comme des rémunérations, certaines distributions de dividendes. Notamment celles qui résultent d’une optimisation fiscale entre versement de salaire ou dividendes.

Depuis le 1er janvier 2013, certains dividendes versés dans les SARL sont soumis à cotisations sociales comme des salaires.

Mais cette disposition n’est pas applicable dans les SAS. Ce qui signifie, qu’en optant pour la SAS, vous pouvez toujours bénéficier des avantages de l’arbitrage rémunérations /dividendes en fin d’exercice.

Pour information, ce genre d’arbitrage est en général possible si la masse à distribuer (avant prélèvement) s’élève au moins à 150 000 €.

  • Si vous souhaitez bénéficier d’une meilleure retraite, optez pour la SAS (ou SASU).
  • Si vous préférez cotiser le minimum aux organismes publiques, pour vous constituer vous-même votre retraite, optez pour la SARL.
  • Si vous comptez vous verser des dividendes et votre masse distribuable dépasse 150 000 €, optez pour la SAS.

La conclusion de nos experts comptables pour bien choisir entre SAS et SARL

Pour choisir votre statut juridique, vous devez donc commencer par identifier votre priorité :

  • Pour vous constituer « une bonne retraite », optez plutôt pour la SAS.
  • Pour dégager un gain immédiat maximum, optez plutôt pour la SARL, sauf si vous souhaitez aussi vous verser des dividendes et que votre masse distribuable dépasse 150.000 euros.

Il s’agit ici, d’une tendance. Mais votre situation est peut être particulière et de nombreux paramètres doivent parfois être pris en compte.

N’hésitez pas à vous rapprocher d’experts comptables ou de juristes pour réaliser une étude personnalisée et comparer pour vous les formes juridiques les plus adaptées.

 

OFFRE SPECIALE

La comptabilité en ligne pour les créateurs
à partir de 69 € H.T / mois


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

Xavier de Labarrière, Expert-Comptable, co-fondateur ECL DIRECT

Xavier de Labarriere, expert-comptable, commissaire aux comptes, co-fondateur Ecl Direct, specialiste de l'accompagnement des entreprises de service et entreprises innovantes

Découvrir son profil

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confie leur la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.