.remuneration_eurl_rs

Le portage salarial et statut d’auto-entrepreneur

Mise à jour le 03/02/2014 2 min Claude Robin

Portage salarial, statut d’auto entrepreneur : avantage et inconvénient ?

Le portage salarial et le statut d’auto entrepreneur : comment ça marche ? À quoi ça sert ? Combien ça coute ? Dans quel cas doit-on l’utiliser ?

Alors le portage salarial, c’est assez simple. Vous avez un service à facturer.

Vous pouvez :

  1. soit, créer votre entreprise en nom propre ou en société pour facturer ce service,
  2. soit passer par une société, qui va facturer ce service pour vous et vous reverser une partie du revenu sous forme de salaire.

Dans le premier cas, vous avez toutes les formalités de création et gestion d’entreprise à assumer. Dans le second, vous n’avez presque rien à faire, la société de portage s’occupe de tout.

D’accord donc mieux vaut passer par une société de portage que de créer son entreprise ?

D’un point de vue pratique, c’est en effet ce qu’il y a de plus simple. Mais d’un point de vue financier, cela coût… Très cher.

Tout d’abord, la société de portage se rémunère en retenant en général, entre 8% et 10% de ce qu’elle facture pour vous. Ensuite, elle vous rémunère sous forme de salaire, ce qui l’oblige à verser des cotisations salariales et patronales, bien supérieures à celles d’une entreprise individuelle.

Concrètement, pour un revenu à recevoir de 10 000 € :

Si vous passez par une société de portage, il vous en restera difficilement plus que 45 %, alors qu’en créant votre entreprise, il pourra vous rester jusqu’à 70 % ;

Ça fait une différence !

Oui, la différence est généralement d’autant plus importante que vos revenus sont élevés.

Et le statut d’auto entrepreneur dans tout ça ?

Le statut d’auto entrepreneur, c’est un statut qui simplifie considérablement les obligations déclaratives des très petites entreprises. Cela permet donc de bénéficier de taux de cotisations et d’imposition forfaitaires, sans avoir de comptabilité à tenir.

C’est donc une solution très simple qui permet de facturer des prestations jusqu’à 32600 euros par an, en ayant un taux de cotisations sociales limité à 24.6% et très peu d’obligation déclaratives.

C’est donc une 3ème alternative, plus simple que l’entreprise individuelle classique, et beaucoup moins coûteux que le portage salariale.

 

Article publié initialement le 1 octobre 2010

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Nos experts partagent leurs secrets

Devenir_indépendant_1
07 janvier 2020

Formation des salariés, l'OPCO peut rembourser le salaire aussi !

Découvrir
.creationent-info
28 juin 2017

La création d'entreprise au 1er trimestre 2017 - Episode 1

Découvrir
.accounting-analytics-balance-209224
28 mars 2019

Calcul de la CFE, comment est déterminé le montant de CFE à payer ?

Découvrir