Impôt sur le revenu (IR) ou impôt sur les sociétés (IS) pour mon entreprise ?
ECL DIRECT

Impôt sur le revenu (IR) ou impôt sur les sociétés (IS) pour mon entreprise ?

  • Mise à jour le 29 janvier 2020

Vous êtes en train de créer votre entreprise et vous devez choisir le mode d’imposition de votre entreprise : IR ou IS. Que choisir ? Le choix est important car le prix n’est pas le même en terme d’impôts.

Rappel des tranches d’imposition IR et IS

Lorsqu’une entreprise est soumise à l’impôt sur le revenu (IR), son bénéfice est imposé à un impôt “progressif” de 6 tranches comprises entre 0 et 45 %.

Lorsqu’une entreprise est soumise à l’impôt sur les sociétés (IS), son bénéfice est imposé à un impôt “progressif’ avec des tranches progressives entre 15 % et 31 %.

Depuis le 1er janvier 2018, le taux de l’impôt sur les sociétés est abaissé pour être progressivement amené à 25 % à l’horizon 2022. Pour 2019, il est fixé à :

  • 15 % pour la part des bénéfices inférieure à 38 120 € (si vous remplissez les conditions pour bénéficier du taux réduit d’IS),
  • 28 % pour la part des bénéfices comprise entre 38 120 € et 500 000 €,
  • 31 % au-delà.

L’impôt sur le revenu

L’impôt sur le revenu est un impôt progressif, décomposé en 6 tranches d’imposition (base 2018 pour l’imposition des revenus 2017). Barème pour une part de quotient familial avant application des effets du quotient familial :

  • Jusqu’à 9 807 € : 0 %
  • de 9 807 € à 27 086 € : 14 %
  • de 27 086 € à 72 617 € : 30 %
  • de 72 617 € à 153 783 € : 41 %
  • plus de 153 783 € : 45 %

L’impôt sur les sociétés

Il est égal à 28 % du bénéfice imposable, pour la part de bénéfices inférieure à 500 000 €, puis 31 % au-delà (base 2019).

Pour les petites entreprises, le taux réduit d’impôt sur les sociétés est égal à 15 % jusqu’à 38 120 € de bénéfice (base 2018).

IR ou IS pour mon entreprise : que choisir ?

La fiscalité dépend de la forme juridique de mon entreprise.

  •      Les entreprises obligatoirement soumises à l’IR : BNC, auto-entrepreneur, entreprise individuelle (EI), freelance
  •      Les entreprises obligatoirement soumises à l’IS : SARL, SAS et les SASU.
  •      Les entreprises qui ont le choix : SARL de famille, EIRL, EURL.

Si vous avez le choix, que choisir ?

Pour les SARL de famille, les EIRL et les EURL, optez pour l’IS si votre projet est ambitieux c’est-à-dire que vous prévoyez de faire des bénéfices importants.

 

Articles sur le même thème :

Comment défiscaliser (ma SARL ou EURL) ?

Comment obtenir le crédit d’impôt frais de comptabilité ?

Article publié initialement le 9 octobre 2014

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'ECL Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partagez cet article
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

En lien avec cet article

Un expert comptable en ligne de confiance pour votre TPE

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les freelances et les indépendants, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé et adapté à vos besoins. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre entreprise. Indépendants, consultants freelance, professions libérales, plus de 3 500 clients nous font confiance et confient leur comptabilité à nos experts-comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi un service de création d’entreprise complet : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre création entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.