Quelle durée pour mon premier exercice ?

Le 17/06/2015 - Mise à jour le 06/12/2016
Cet article n'a pas de notes

Un exercice comptable s’étale sur 12 mois. Cependant, lors de la création d’une société, il peut parfois sembler judicieux pour le créateur, d’augmenter ou de diminuer cette durée légale de 12 mois. Nous verrons au travers de cet article quelles peuvent être les raisons de ce choix et quelle est la durée maximale de l’exercice comptable.

Le premier exercice comptable : un exercice plus souple que les autres

La clôture de l’exercice social est la date à laquelle sont établis les comptes sociaux et la liasse fiscale de la société. L’unique règle concernant la durée du premier exercice est qu’il ne peut dépasser qu’une seule fois le mois de décembre : la durée maximale du premier exercice comptable est donc de 24 mois, de janvier à décembre de l’année suivante. Un exercice débutant en mars, avril, mai ou juin 2015, clôturera au plus tard le 31 décembre 2016.

Aucune durée minimale n’est fixée, l’exercice comptable peut donc durer 1 jour, mais cela n’a pas grand intérêt.

Quels sont les intérêts de diminuer ou d’augmenter la durée de l’exercice ?

Plusieurs raisons peuvent conduire le créateur à diminuer ou rallonger la durée de son premier exercice comptable :

  • Les premiers mois d’activité d’une société sont généralement déficitaires. En effet, le temps de se faire connaître, il n’est pas rare que les charges s’accumulent plus vite que le chiffre d’affaires. L’allongement de l’exercice permettra de masquer les premiers mois de perte afin de présenter un bilan comptable plus convenable, par exemple à un banquier pour une demande de crédit supplémentaire.
    Exemple : au bout de 12 mois, l’exercice comptable présente un déficit de 20 000 €. Six mois plus tard, suite au bouche-à-oreille, l’entreprise réussit à dégager un bénéfice de 30 000 €. Il est évident qu’il est plus flatteur de présenter à d’éventuels partenaires financiers un premier exercice avec un bénéfice de 10 000 € sur une durée de 18 mois, qu’un premier exercice  de 12 mois en déficit de 20 000 €.
  • La majorité des exercices clôture le 31 décembre afin de se caler sur l’année civile pour faciliter les opérations comptables et sociales (l’Etat, les organismes sociaux raisonnant à l’année civile). Ainsi, pour une société créée en juillet 2015, la clôture se fait généralement au 31 décembre 2015 (6 mois) ou au 31 décembre 2016 (18 mois).
  • La clôture d’un exercice comptable entraîne des obligations pour le chef d’entreprise et son personnel : réalisation d’un inventaire, classement des pièces comptables, disponibilité accrue pour son comptable, etc. C’est pourquoi, pour les entreprises ayant une forte saisonnalité (campings du bord de mer, magasins de vêtements…), il est fortement conseillé de fixer la date de clôture lors d’une période creuse de l’année. Par exemple, un restaurant créé en juillet 2015 évitera de clôturer 12 mois plus tard, soit le 30 juin 2016, sinon, ses obligations comptables coïncideront avec sa période de forte activité.

Quel coût pour la société ?

Si l’allongement ou la réduction de la durée de l’exercice est prévue en cours d’année, cette modification devra faire l’objet d’un vote en assemblée générale extraordinaire et d’une modification des statuts. Cette opération a un coût puisqu’elle oblige la rédaction d’un procès-verbal d’assemblée générale extraordinaire et le dépôt de statuts modifiés. Ce coût est d’environ 400 € (150 € de frais et 250 € d’honoraires).

Les conseils de nos experts comptables pour choisir la durée du premier exercice comptable

Si une société est créée en juillet 2015 et que le chef d’entreprise souhaite clôturer à la fin de l’année civile, selon le niveau d’activité des premiers mois, le choix de la date de clôture pourra se révéler différent. En effet, si l’activité a été faible, une clôture le 31 décembre 2015 engendrera des coûts (temps, argent) pour un intérêt moindre (6 mois avec peu d’activité). Une clôture le 31 décembre 2016 serait alors à privilégier.

Au contraire, si l’activité a été dense, faire un point sur les premiers mois écoulés peut aider le créateur à y voir plus clair sur la gestion de son entreprise (découvrir que les prix de vente sont trop bas pour couvrir les dépenses occasionnées ou encore se rendre compte que les charges de personnel sont trop élevées par rapport au secteur d’activité, etc.). Une clôture le 31 décembre 2015 serait alors plus judicieuse afin d’éviter d’attendre 18 mois pour rectifier le tir.

OFFRE SPECIALE

Création d'entreprise et expertise comptable en ligne
à partir de 49 € H.T


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

Aude Guibaud,

Aude GUIBAUD, titulaire d'un master Comptabilité Contrôle Audit, a débuté sa carrière comme collaboratrice comptable, puis s'est spécialisée dans l'accompagnement des créateurs et repreneurs d'entreprise dans le Grand Ouest.

Découvrir son profil

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.