Développeur web indépendant, quel statut pour créer son entreprise ?

Le 27/03/2018 - Mise à jour le 27/03/2018
(1 note)
4 mn de lecture

Pour devenir développeur web indépendant et facturer vos prestations vous-même, il va d’abord falloir trouver le statut juridique adapté à vos ambitions et aux spécificités de votre parcours professionnel. Evidemment, mieux vaut avoir une idée assez précise de ce que vous voulez faire. Guide d’étape pour bien choisir votre statut de développeur web indépendant.

 

Développeur web indépendant, comment choisir son statut de développeur web indépendant ?

Comme tout créateur d’entreprise, la création de votre activité en tant que développeur web indépendant suppose de bien définir votre projet.

Souhaitez-vous tester vos capacités à manager un projet seul ? Avez-vous l’intention de vous associer pour multiplier les compétences, en déléguant par exemple la prospection à un associé en particulier ?

Souhaitez-vous simplement vous affranchir de votre hiérarchie mais après tout pour vous, maintenir un statut de salarié serait assez confortable ?

Toutes ces questions doivent pouvoir guider votre réflexion. En effet, il existe bien des façons de devenir indépendant, y compris en tant que développeur web. Selon vos priorités, certains statuts juridiques seront plus ou moins adaptés.

Exemple, si vous souhaitez conserver le cadre salarié, le portage salarial peut se révéler intéressant. La société de portage se charge de toute la gestion et l’administration. Pour autant, vous conservez la main sur la relation client.

Attention, cette option coûte assez cher.

développeur web indépendant

Devenir développeur indépendant, les statuts disponibles

CAS 1, vous souhaitez exercer seul à la tête de votre activité

Pour beaucoup, le plus simple consiste d’abord à tester son idée et ses capacités à exercer seul en choisissant le régime micro-entrepreneur (ex-auto-entrepreneur). Choisissez cette option si :

  1. vous n’êtes pas sûr de vous et souhaitez vous tester,
  2. vous n’avez pas de budget pour cette création et devez limiter les investissements au maximum,
  3. vous cherchez une gestion comptable et administrative la plus simple possible, même si ce n’est pas toujours le plus rentable.

En choisissant le régime auto-entrepreneur pour devenir développeur web indépendant, vous ne payez aucune cotisations, ni impôts tant que vous ne dégagez pas de chiffre d’affaires. En revanche, vous êtes justement imposé sur ce chiffre d’affaires et non sur vos bénéfices. Si vous avez des investissements importants, ça peut être pénalisant.

Si votre projet est plus ambitieux et que vos charges réelles sont plus importantes que celles évaluées forfaitairement par un régime MICRO (si les charges sont supérieures à 50 % du chiffre d’affaires alors le statut EURL ou EIRL est plus adapté) :

 

CAS 2, vous souhaitez vous associer

Deux statuts seulement pourront encadrer votre projet de création d’entreprise, la SARL ou la SAS.

Pour trancher entre les statuts juridiques en tant que développeur web indépendant, vous devez vous interroger sur la protection sociale du dirigeant.

Parmi les associés, celui qui aura le statut de gérant souhaite-t-il :

  1. privilégier l’aspect financier en payant le moins de cotisations sociales possible ?

Si oui, choisissez la SARL, société à responsabilité limitée. Le gérant aura ainsi le statut de travailleur non salarié (TNS).

Attention, sans rémunération, des cotisations forfaitaires minimales restent obligatoires.

Et vous devrez souscrire à des assurances supplémentaires (retraite-prévoyance-mutuelle) afin de parvenir à une couverture presque équivalente à celle du statut quasi-salarié.

  1. préparer au mieux sa retraite en limitant l’effet carrières multiples ?

Choisissez alors la SAS, société par actions simplifiée qui offre la possibilité de conserver un statut proche de celui de salarié, celui d’assimilé-salarié. Le gérant évitera ainsi l’écueil des « ruptures de carrières »  en continuant à cotiser aux caisses de retraite auxquelles il était auparavant affilié en tant que salarié.

Dans tous les cas, vous ne cotiserez pas au Pôle emploi et ne percevrez donc aucune indemnité liée à cette activité en cas de chômage.

 

Le conseil de nos experts comptables si vous souhaitez devenir développeur web indépendant

Le choix d’un statut juridique, en tant que développeur web ou pour toute autre activité s’analyse toujours au cas par cas. Prenez le temps de déterminer ce qui est important pour vous, s’associer ou rester seul maître à bord, privilégier la préparation de votre retraite ou bien payer le moins de cotisations sociales, etc. Une fois ce 1er état des lieux réalisé, rapprochez-vous d’un conseiller spécialiste de la création d’entreprise, expert-comptable ou juriste, pour valider vos hypothèses.

Chez ECL Direct, nos experts-comptables et juristes travaillent de concert pour vous proposer un pack création à la fois simple et économique.

OFFRE SPECIALE

Création d'entreprise et expertise comptable en ligne
à partir de 49 € H.T


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note
Marie-Laure Bouchet

Marie-Laure Bouchet,

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialiste dans l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Ordre des experts comptables

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.