créer entreprise en couple

Consultant : portage salarial ou statut indépendant (TNS), que choisir ?

Mise à jour le 04/06/2021 3 min Marie-Laure Bouchet

A 1re vue, le portage salarial permet de combiner les avantages du statut de salarié et de travailleur indépendant (TNS). Vous pouvez facturer vos missions tout en restant salarié. Mais cela coûte cher. Comparatif détaillé pour bien choisir son statut de consultant.

Consultant en portage salarial, l’indépendance salariée…

Pour mémoire le portage salarial est un contrat qui permet à un consultant de travailler à « son compte » tout en conservant un statut de salarié. Le salarié porté peut développer son activité et démarcher ses clients comme bon lui semble.

C’est la société de portage qui édite, pour lui, ses factures, encaisse ses paiements client et lui reverse un salaire calculé en fonction de son montant de CA.

Le portage salarial n’est pas adapté à toutes les activités, mais il se prête tout particulièrement bien aux prestations intellectuelles et au conseil.

Claude Robin, expert-comptable et fondateur d’Amarris Direct fait le point du démarrage en portage :

Les avantages du contrat de portage pour le consultant

Le consultant en portage salarial n’a pas à soucier de la partie administrative liée à son activité, il se concentre sur ses missions. C’est un confort qui permet d’être à 100 % disponible pour ses clients et cela permet surtout de conserver les avantages sociaux du statut de salarié :

  • assurance chômage,
  • cotisation retraite,
  • droit à la formation,
  • assurance responsabilité civile.

Portage salarial simulation VS création d’entreprise

Mais ce confort est payant. Pour rémunérer ses services, l’entreprise de portage ponctionne le CA dégagé par les salariés portés entre 8 et 10 %, parfois plus dans certains cas.

Ces 10 % s’ajoutent aux cotisations sociales déduites sur les salaires du consultant en portage.

Ce pourquoi il faut, avant de signer tout contrat de « salarié porté » s’arrêter quelques instants pour effectuer une simulation portage salarial VS création d’entreprise, notamment sur la question de la rémunération.

Exemple de calcul pour un salaire brut de consultant de 60 000 € :

Consultant en portage salarialConsultant indépendant (régime TNS)
Coût pour l’entreprise : 90 000 €
Restant pour le consultant salarié : 45 000 €

 

Déduction des frais de gestion de la société
de portage (10 %) : 40 500 € nets

Coût pour l’entreprise : 90 000 €
Cotisations TNS : 30 000 €
Frais de gestion : 2 000 € /an

 

Net pour le consultant indépendant : 58 000 €

Consultant indépendant avec le régime TNS, les avantages

Comparé au statut de consultant en portage salarial, l’avantage principal du statut TNS est surtout financier.

Pour une même prestation avec le statut de travailleur indépendant, un consultant gagne 17 500 € de plus qu’un consultant en portage salarial. Un calcul forcément très convaincant, à condition d’accepter d’être véritablement indépendant.

Les limites du statut de consultant indépendant

Le statut social du consultant indépendant est en effet moins protecteur. En plus de gérer soi-même la gestion administrative et comptable de son activité, cela veut dire :

  • préparer sa retraite en partie soi-même (via des dispositifs de capitalisation notamment),
  • accepter de ne pas avoir droit à l’assurance chômage.

Dans tous les cas, il faut savoir calculer son TJM et négocier son « prix jour »

Que vous choisissiez le portage ou la création de votre entreprise, vous allez devoir dans les deux cas négocier le prix de la mission. Souvent, les consultants ont affaire à un cabinet de recrutement qui travaille en partenariat avec une entreprise de portage et la négociation se fait en terme de « salaire » avec le cabinet de recrutement. Si vous discutez en direct avec le client, il sera probablement plutôt question d’un tarif jour… dans tous les cas, il faut savoir comment, maintenir son niveau de salaire de consultant en indépendant, calculer son « tarif jour » ou taux journalier moyen (TJM).

Si vous avez du mal à y voir clair dans les calculs de cotisations sociales et de charges à anticiper, consultez un comptable qui pourra vous aider à comparer précisément ce qui vous revient dans l’une ou l’autre situation !

Besoin de faire le point ?

Consultez un spécialiste !

Le conseil de nos experts comptables pour choisir entre consultant indépendant ou en portage salarial

L’argument du coût du portage salarial est toujours important. Toutefois, ce n’est certainement pas le seul qui fera pencher la balance en faveur du statut de consultant indépendant (TNS). Tout dépendra de votre objectif premier et de votre situation familiale.

  • Souhaitez-vous assurez vos arrières en conservant une affiliation au régime salarié en continuant à cotiser à l’assurance chômage ?
  • Avez-vous la possibilité d’exercer sans salaire pendant quelques mois ?
  • Souhaitez-vous surtout avoir champs libre pour développer votre activité de consultant à votre rythme, sans « fil à la patte » ?

Avant de choisir l’un ou l’autre statut, consultez des professionnels de la création d’entreprise qui pourront vous aiguiller et vous aider à faire le point de vos objectifs et des différentes possibilités adaptées à votre situation pour devenir indépendant.

Article publié initialement le 24 novembre 2014

Marie-Laure Bouchet

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Création d'entreprise consultants : comparez les statuts juridiques

Comparaison des statuts pour un choix efficace et sans prise de tête

Télécharger notre livre blanc

Nos experts partagent leurs secrets

OGA
30 mars 2021

OGA, CGA, AGA, à quoi ça sert ? Quel est leur rôle ?

Découvrir
devenir formateur indépendant
15 décembre 2020

Devenir formateur indépendant

Découvrir
avantages en nature
07 juin 2018

Gérants, les frais remboursés par votre société

Découvrir