Devenir_indépendant_1

Création d’entreprise : pourquoi l’EIRL ne séduit pas ?

Mise à jour le 09/07/2011 2 min Claude Robin

En dépit de ses avantages indéniables, le statut de l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) ne séduit pas : seulement 3% des créateurs que nous accueillons depuis le 1er janvier 2011 ont choisi l’EIRL. Pourquoi ? Pour 3 raisons au moins …

Les avantages de l’EIRL sont réels : pas d’annonce légale à faire paraitre, pas de statuts à rédiger et enregistrer, des formalités de création limitées, des options fiscales intéressantes. Et pourtant, la plupart des entreprises créées

1. Le cadre juridique de l’EIRL est mal compris

La plupart des avocats et conseils qui accompagnent les créateurs d’entreprise, n’ont pas encore « fait le tour » de la gestion globale d’une EIRL sur une année ou un exercice.

Des zones d’ombres persistent sur les modalités pratiques de sa gestion. La visibilité sur l’évolution du statut n’est pas claire. Les juristes sont donc peu disposés à conseiller ce type de structure.

2. Les formalités de création sont encore floues

Les greffes du tribunal de commerce sont mal préparés et mal formés pour traiter les dossiers de création d’EIRL (45 jours en moyenne de délai de création et d’enregistrement). Certains greffes nous ont demandé la liste des associés ! Certaines formalités inutiles sont néanmoins obligatoires, par exemple la déclaration d’affectation du patrimoine professionnelle, lorsqu’il n’y a aucun patrimoine professionnel affecté. 

3. Les règles fiscales et comptables divergent

Pour les EURL, le régime fiscal est clair (IS ou IR catégorie BIC)  et les règles comptables également : comptabilité d’engagement.
Pour les activité libérales en EIRL par exemple, le régime fiscal est celui des Bénéfices non commerciaux (comptabilité de trésorerie) alors que la comptabilité doit être tenue selon les engagements.

Pour toutes ces raisons, les créateurs d’entreprise choisissent plus facilement l’EURL ou l’entreprise individuelle à l’EIRL.

 

Article publié initialement le 8 juillet 2011

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

comparaison statuts juridiques

Comparaison des statuts pour un choix efficace et sans prise de tête

Télécharger notre livre blanc

Création d'une EIRL

Nos experts partagent leurs secrets

.fiscalite_creation_rs
25 novembre 2020

Logiciel de comptabilité ou expert-comptable ? Avez-vous vraiment le choix ?

Découvrir
17 novembre 2020

Comment calculer son TJM (taux journalier moyen) pour bien fixer ses prix de vente ?

Découvrir
.photo-1532077186269-bd51212246ec
07 juin 2018

Gérants, les frais remboursés par votre société

Découvrir