On parle souvent des avantages du contrat de professionnalisation, moins souvent des inconvénients. Revue de détail des uns et des autres.

Les avantages du contrat de professionnalisation

Les avantages du contrat de professionnalisation sont les suivants :

Avantage 1 : ressource contrat de professionnalisation facile à former

Les contrats de professionnalisations ont souvent peu d’expérience. Ils sont donc faciles à former puisqu’ils n’ont aucune (mauvaise) habitude.

 

Avantage 2 : intégration progressive du collaborateur dans l’entreprise

Le contrat de professionnalisation permet de prendre un jeune collaborateur en essai sur une longue période de 1 à 3 ans. C’est donc une filière de recrutement et d’intégration pour les bons collaborateurs.

 

Avantage 3 : faible coût en valeur absolue

Un contrat de professionnalisation est payé 55 % du SMIC s’il a moins 21 ans : soit 795 € au 1er janvier 2014. C’est donc un petit salaire en valeur absolue, qui répond bien aux besoins de ressources faiblement qualifiées à temps partiel (secrétaire, comptable, etc.).

Les inconvénients du contrat de professionnalisation

Les inconvénients du contrat de professionnalisation sont souvent moins connus, mais ne doivent pas être négligés.

Inconvénient 1 : un collaborateur qui ne connaît… rien !

Le contrat de professionnalisation n’a souvent aucune expérience. Il ne connait généralement rien. Par exemple, un contrat de professionnalisation en comptabilité ne connait absolument rien en comptabilité lorsqu’il démarre son contrat. Ne comptez donc pas sur lui pour vous tenir la comptabilité !

 

Inconvénient 2 : une formation en entreprise chronophage pour le tuteur

Le contrat de professionnalisation doit être formé. Lorsqu’il démarre son contrat, il ne connaît rien. Pour ce faire, son tuteur (le responsable de sa formation au sein de l’entreprise) doit passer du temps à lui expliquer ce qu’il doit faire. Ce temps de formation est très important. Il ne faut pas le sous-estimer car il constitue un vrai coût caché souvent important pour l’entreprise.

 

Inconvénient 3 : difficile d’apprécier les qualités du contrat de professionnalisation lors de son embauche

Le jeune en contrat de professionnalisation n’a généralement aucune expérience. Il est donc difficile d'estimer ses qualités au cours de son entretien d’embauche puisqu’il n’a aucun élément de référence. De ce fait, l’employeur peut être déçu par rapport à ce qu’il espérait du contrat de professionnalisation.

 

Inconvénient 4 : le coût réel du contrat de professionnalisation rapporté au nombre d’heures réellement passées en entreprise

En valeur absolue, la rémunération du contrat de professionnalisation n’est pas élevée. Mais rapporté au nombre d’heures travaillées, en tenant compte des congés, du temps passé à l’école pour les formations et les examens, le coût horaire est facilement le double de celui annoncé.

Le temps réel d’un contrat de professionnalisation en entreprise est à peu près de 850 heures au lieu de 1400 heures pour un collaborateur à plein temps. Le coût réel d’un contrat de professionnalisation de 20 ans en deuxième année de professionnalisation est donc de presque 12 euros de l’heure. Soit 20 % de plus que celui en contrat d’apprentissage par exemple.

Articles sur le même thème

Avantages et inconvénients du contrat d'apprentissage ?

Crédit d'impôt export : jusqu'à 40000 euros pour les tpe

Quels sont les crédits d'impôts pour les petites entreprises ?


Exonération de charges sociales pour l'embauche du premier salarié

 

Comment jugez-vous cet article ?