Avantages et inconvénients du contrat d’apprentissage ?
ECL DIRECT

Avantages et inconvénients du contrat d’apprentissage ?

  • Mise à jour le 21 janvier 2020

Embaucher un jeune en contrat d’apprentissage est tentant pour une petite entreprise. On parle souvent des avantages de la formule apprentissage, on parle moins des inconvénients. Revue des avantages et inconvénients.

Les avantages du contrat d’apprentissage

Avantage apprentissage 1 : ressource jeune facile à former

Les apprentis sont souvent jeunes. Ils ont peu d’expérience. Ils sont donc faciles à former puisqu’ils n’ont aucune (mauvaise) habitude.

Avantage apprentissage 2 : intégration progressive du collaborateur dans l’entreprise

Le contrat d’apprentissage permet de prendre un jeune en essai sur une longue période de 1 à 3 ans. C’est donc une filière de recrutement et d’intégration pour les bonnes recrues.

Avantage apprentissage 3 : faible coût en valeur absolue grâce aux aides

Un contrat d’apprentissage est payé 43 % du Smic si le jeune a entre 18 et 20 ans et que c’est sa première année d’apprentissage : soit 662,20 € au 1er janvier 2020. C’est donc un petit salaire en valeur absolue, qui répond parfaitement aux besoins de ressources faiblement qualifiées à temps partiel (secrétaire, comptable, etc.).

+ Aide unique à l’apprentissage* (sur demande) dont le montant maximum est de :

  • 4 125 € pour la 1ère année d’exécution du contrat ;
  • 2 000 € pour la 2ème année d’exécution du contrat ;
  • 1 200 € pour la 3ème année d’exécution du contrat.

Le bénéfice de cette aide est possible uniquement pour les entreprises de moins de 250 salariés et pour les apprentis dont le diplôme ou titre préparé à finalité professionnelle est d’un niveau CAP ou BAC.

Les inconvénients du contrat d’apprentissage

Les inconvénients du contrat d’apprentissage sont souvent moins connus, mais ne doivent pas être négligés :

Inconvénient apprentissage 1 : un collaborateur qui ne connaît… rien !

Le jeune apprenti n’a souvent aucune expérience. Par exemple, un apprenti en comptabilité ne connaît absolument rien en comptabilité lorsqu’il démarre son contrat d’apprentissage. Ne comptez donc pas sur lui pour vous tenir la comptabilité !

Inconvénient apprentissage 2 : une formation en entreprise chronophage pour le tuteur

L’apprenti doit être formé. Pour ce faire, son tuteur (le responsable de sa formation au sein de l’entreprise) doit passer du temps à lui expliquer ce qu’il doit faire. Ce temps de formation est très important. Il ne faut pas le sous-estimer car il constitue un vrai coût caché pour l’entreprise.

Inconvénient apprentissage 3 : difficile d’apprécier les qualités du jeune lors de son embauche

Le jeune apprenti n’a généralement aucune expérience. Il est donc difficile de le jauger durant son entretien d’embauche puisqu’il n’a aucun élément de référence. De ce fait, l’employeur peut être déçu par rapport à ce qu’il espérait du jeune et de ses qualités.

Inconvénient apprentissage 4 : le coût réel de l’apprentissage rapporté au nombre d’heures réellement passées en entreprise

En valeur absolue, la rémunération de l’apprenti n’est pas élevée. Mais rapporté au nombre d’heures travaillées, en tenant compte des congés, du temps passé à l’école pour les formations et les examens, le coût horaire est facilement le double de celui annoncé.

Le temps réel d’un apprenti en entreprise est à peu près de 850 heures au lieu de 1400 heures pour un collaborateur à plein temps. Le coût réel d’un apprenti de 20 ans en deuxième année d’apprentissage est donc de presque 10 € de l’heure.

 

*L’aide unique à l’apprentissage existe depuis le 1er janvier 2019. Elle remplace et regroupe en son sein les 4 anciens aides à l’apprentissage : le crédit d’impôt apprentissage, l’aide TPE jeune apprenti, la prime régionale à l’apprentissage pour les TPE et l’aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire.

 

Articles sur le même thème :

Avantages et inconvénients du contrat de professionnalisation ?

Quels sont les crédits d’impôts pour les petites entreprises ?

Article publié initialement le 21 janvier 2015

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'ECL Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partagez cet article
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

En lien avec cet article

Un expert comptable en ligne de confiance pour votre TPE

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les freelances et les indépendants, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé et adapté à vos besoins. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre entreprise. Indépendants, consultants freelance, professions libérales, plus de 3 500 clients nous font confiance et confient leur comptabilité à nos experts-comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi un service de création d’entreprise complet : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre création entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.