S’associer à 50/50 : pourquoi il faut éviter ?
ECL DIRECT

S’associer à 50/50 : pourquoi il faut éviter ?

  • Mise à jour le 2 juillet 2015

Lorsqu’on crée une entreprise à deux associés, on a souvent tendance à se partager le capital en deux. Chaque associé a alors 50 % du capital. Est-ce vraiment une bonne idée ? Quels sont les risques ? Quelles sont les alternatives ?

Avec nous pour en parler aujourd’hui, Sylvain de Chaumont du cabinet d’avocats Oratio, et Xavier de Labarrière, expert comptable chez ECL Direct. Pour commencer, quels sont les risques lorsque l’on s’associe à 50/50 ?

La suite dans notre vidéo de 4 minutes…

Article publié initialement le 31 octobre 2012

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'ECL Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partagez cet article
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

En lien avec cet article

Un expert comptable en ligne de confiance pour votre TPE

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les freelances et les indépendants, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé et adapté à vos besoins. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre entreprise. Indépendants, consultants freelance, professions libérales, plus de 3 500 clients nous font confiance et confient leur comptabilité à nos experts-comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi un service de création d’entreprise complet : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre création entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.