TVA sur l’achat d’un véhicule utilitaire : comment la récupérer ?

Mise à jour le 06/12/2016 2 min Claude Robin

La TVA est déductible sur l’achat d’un véhicule utilitaire d’entreprise neuf ou d’occasion, par les entreprises dont l’activité est soumise à la TVA.Quelles solutions pour financer son véhicule et récupérer la TVA ? Quelles autres TVA en lien avec cet achat déduire ? Nos conseils pour sécuriser la trésorerie de votre petite entreprise.

Qu’entend on par véhicule utilitaire ?

Il s’agit d’une voiture de société équipée de 2 places, sans possibilité de banquette à l’arrière. La mention « VU » (véhicule utilitaire) figure sur la carte grise. Ce véhicule peut être acheté neuf ou d’occasion.

J’autofinance ou j’achète à crédit : comment récupérer la TVA ?

L’autofinancement ou l’achat à crédit : vous avancez le montant TTC du véhicule. La taxe est récupérable intégralement l’année de l’acquisition. Cette dépense peut fragiliser votre trésorerie le temps d’obtenir le remboursement par l’administration fiscale.

Je choisis le crédit bail ou la LLD : comment récupérer la TVA ?

Le crédit bail ou LLD (location longue durée) : la TVA sur le prix des loyers est entièrement déductible. L’avantage ?  Votre trésorerie ne sera pas impactée.

Quelles TVA déduire ?

Sont récupérables à 100%, la TVA sur l’achat du véhiculaire utilitaire et également la TVA sur les frais d’entretien et de réparation, la TVA sur certains carburants : gasoil, électricité, GPL, propane liquéfié, butane liquéfié ou gaz naturel comprimé.

Puis-je récupérer la TVA si le vendeur du véhicule n’est pas assujetti à la TVA ?

Non. Le vendeur, qu’il soit garage ou société, doit obligatoirement être assujetti à la TVA. Si la facture n’indique pas la TVA ou si le vendeur, particulier ou entreprise étrangère, ne reverse pas la TVA à l’État, elle ne sera pas déductible.

Le conseil de l’expert

Si vous êtes créateur d’entreprise, il peut être intéressant de contracter auprès de votre établissement financier un crédit relais de TVA pour attendre plus sereinement le reversement. Contactez votre expert comptable pour en savoir plus et minimiser les répercussions sur la trésorerie de votre petite entreprise.

 

Article publié initialement le 15 mai 2014

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

TVA

Nos experts partagent leurs secrets

Devenir_indépendant_1
25 août 2015

Nouvelle indemnité pour retard de paiement : cela pourrait vous coûter cher

Découvrir
.lentreprenariat-en-france
28 juin 2017

Entreprenariat en France

Découvrir
08 avril 2019

Point mort comptable, qu’est-ce que c’est ? Comment le calculer ?

Découvrir