Devenir_indépendant_1

Quel capital social pour une EIRL ?

Mise à jour le 31/12/2019 1 min Claude Robin

Les entreprises individuelles à responsabilité limitée (EIRL) ne fonctionnent pas comme les sociétés. Si fixer un capital social est obligatoire en société, il en est autrement pour une EIRL. Avez-vous à déposer un capital social en EIRL ?

Fixer un capital social, êtes-vous concerné ?

Le capital social fait partie du patrimoine d’une société. En tant qu’entrepreneur individuel vous n’avez pas à fixer de capital. Seuls les associés d’une société sont tenus d’apporter une part en numéraire, en nature et en industrie pour former le capital social.

En EIRL, vous êtes un entrepreneur individuel. Contrairement aux sociétés, votre entreprise ne possède pas de personnalité juridique. Mais à la différence de l’entreprise individuelle (EI), l’EIRL permet tout de même de protéger votre patrimoine personnel en déclarant les biens personnels qui seront hors de portée en cas de saisie. En effet, seul le patrimoine professionnel affecté peut être saisi par les créanciers professionnels.

capital social EIRL

Capital social et patrimoine professionnel : quelle différence ?

Il convient  de différencier le capital social du patrimoine professionnel affecté à l’activité de l’EIRL.

Exemple :

Vous créez une EIRL et décidez d’affecter à son activité professionnelle votre voiture d’une valeur de 8 000 €. Il n’y a aucun capital en contrepartie. L’affectation se matérialise par une déclaration.

La contrepartie du patrimoine professionnel affecté à l’EIRL est le compte de l’exploitant. C’est une sorte de compte courant, de dette à l’égard de l’exploitant qui sera comptablement inscrite pour 8 000 €. Mais ce n’est pas un capital social. Lorsque la voiture sera vendue, la dette sera effacée, même si l’activité de l’EIRL continue.

Attention, tout bien professionnel apporté à votre EIRL d’une valeur supérieure à 30 000 € doit être évalué par un commissaire aux comptes ou un expert-comptable.

 

Article publié initialement le 10 octobre 2014

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Création d'une EIRL

Nos experts partagent leurs secrets

12 juillet 2018

Peut-on cumuler retraite et auto-entrepreneur ?

Découvrir
02 août 2017

Devis d'expert-comptable : 5 pièges à éviter

Découvrir
29 avril 2019

La loi PACTE signe-t-elle la fin du commissaire aux comptes dans les TPE ? Que faire si vous en aviez déjà un ?

Découvrir