Indépendant, peut-on avoir un seul client ? Quels sont les risques ?

Le 27/07/2018 - Mise à jour le 27/07/2018
(4 notes)
3 mn de lecture

Avoir un seul client en travaillant en indépendant est tout à fait possible. Il n’y a aucune contrainte légale en la matière. Est-ce que c’est risqué ? Tout dépend des situations… explications et précautions à prendre.

 

Indépendant avec un seul client, est-ce du salariat déguisé ?

Parfois, mais pas forcément. Tout dépend de la relation hiérarchique instaurée, ou non, par le client. Il existe de nombreux cas de figure. Typiquement, l’indépendant qui démarre son activité se retrouve très souvent, pour un temps donné avec un seul client, le temps de nouer d’autres relations commerciales.

Travailler pour un seul client en indépendant est également une situation récurrente dans l’informatique où des consultants sont amenés à intervenir pour des missions de longue durée, parfois 2 ans et plus, pour un seul et même client.

Alors est-ce que ce ça veut dire, qu’à chaque fois, cela peut aboutir à une requalification en contrat de travail ?

En France, ce n’est pas l’existence d’un contrat de travail qui caractérise la relation employeur-employé. Vous pouvez très bien ne pas signer de contrat de travail et vous trouver, malgré tout, dans une situation de subordination hiérarchique qui conduirait un inspecteur du travail à requalifier la relation de prestation en contrat de travail.

Une situation pénalisante pour votre client qui s’expose à un redressement et éventuellement des poursuites au pénal si la fraude à l’Urssaf est avérée.

L’Urssaf se base sur un faisceau d’indices pouvant démontrer l’existence d’une relation de subordination : est-ce que l’indépendant a l’obligation de travailler dans les locaux de son client ? De respecter les horaires de l’entreprise ? D’utiliser les outils de travail de l’entreprise ? Le client a-t-il proposé cette période de travail « en indépendant » à titre de période d’essai avant de conclure une embauche ? Fixe-t-il lui-même les tarifs de l’indépendant ? Etc.

 

Indépendant avec un seul client, quels sont les risques?

Pour vous, l’exercice de votre activité indépendante avec un seul client ne présente pas vraiment de risque. Lorsque le contrat de prestation est requalifié en contrat de travail, vous devenez salarié de l’entreprise… Bon, ce n’était sans doute pas votre idée première, mais il faut savoir que les situations de requalification ne sont pas si fréquentes.

Et souvent, elles surviennent lorsque l’indépendant lui-même a dénoncé sa situation auprès de sa caisse Urssaf.

En fait, pour un indépendant, le principal risque  avec un seul client, c’est de le perdre tout simplement. Car, du jour au lendemain, vous vous retrouvez sans ressources. C’est pourquoi l’effort de prospection doit être continu, même lorsque vous êtes occupé sur une mission longue.

indépendant avec un seul client

Prospecter en continu pour ne jamais dépendre d’un seul client

C’est là, sans doute la véritable différence entre un indépendant et un salarié. Car contrairement à ce dernier et même à 100 % occupé par vos travaux en cours, vous ne pouvez pas faire l’économie d’un minimum de temps consacré à vos démarches commerciales.

Certains freelances trouvent plus simple de caler directement dans leur agenda une demi-journée par semaine. La prospection ne se limite pas au phoning (assez épuisant pour des résultats souvent limités), il peut s’agir aussi :

  • simplement d’entretenir les relations avec d’anciens clients ou des prospects déjà identifiés ou encore d’anciens collègues,
  • de nourrir un blog ou vos profils sur les réseaux sociaux,
  • de chercher des opportunités de partenariats,
  • de coworker en dehors de l’entreprise de votre client en partageant un bureau avec d’autres indépendants,
  • de participer à des événements, des rencontres importantes de votre secteur,
  • Etc.

 

Le conseil de nos experts comptables pour ne pas rester (trop longtemps) avec un seul client

Exercer en freelance avec un seul client est un passage souvent obligé lorsque l’on créé son entreprise.

Pourtant, plus vous préparez votre lancement, plus vous vous donnez de chances de réduire ce temps d’instabilité. Même si vous vous lancez en freelance, sans autre prétention que de poursuivre votre activité de salarié, une étude de marché minimale peut être bénéfique. Le travail d’analyse de votre marché peut vous donner l’opportunité de rencontrer des partenaires, des prescripteurs et pourquoi pas de futurs clients…

Idem pour la préparation de votre plan de financements, l’analyse chiffrée des besoins de votre activité doit vous aider à déterminer des objectifs de développement précis, à courts et moyens termes.

N’hésitez pas également à diversifier votre travail et à développer d’autres compétences pour d’autres clients. Votre palette de services peut s’étoffer au fil de vos expériences et constituer à chaque fois de nouvelles opportunités commerciales.

OFFRE SPECIALE

Création d'entreprise et expertise comptable en ligne
à partir de 49 € H.T


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note
Marie-Laure Bouchet

Marie-Laure Bouchet,

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Ordre des experts comptables

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.