Quelles sont les charges sociales des freelances ?

Le 19/06/2018 - Mise à jour le 19/06/2018
(1 note)
3 mn de lecture

Les charges sociales des freelances varient selon le statut juridique. Mais selon le statut choisi, il y aura une vraie disparité en matière de charges sociales. Les montants peuvent varier très sensiblement. Récapitulatif pour tout comprendre.

 

Quelles charges sociales pour les freelances ?

Ce n’est pas parce qu’il créé lui-même son propre emploi que le travailleur freelance échappe au prélèvement des cotisations sociales qui financent les prestations sociales. A l’époque de la fronde contre un certain RSI, quelques-uns avaient tenté de ne pas payer leurs cotisations sociales… ils se sont finalement fait rattraper et ce n’est assurément pas une démarche à tenter.

En effet, ce sont ces charges sociales freelances qui vous ouvrent droit à l’assurance maladie et vieillesse. Pour mémoire, les chefs d’entreprise, quel que soit leur statut, ont droit à une couverture sociale. Vous êtes couvert au titre de l’assurance :

  • maladie,
  • maternité-paternité,
  • vieillesse de base et complémentaire et invalidité-décès.

Vous vous générez également des droits à la formation professionnelle et aux prestations de prévention santé, de dépistage et risques professionnels.

 

Charges sociales des freelances avec le statut micro-entrepreneur (ou auto-entrepreneur)

Vos charges sociales sont calculées en pourcentage de votre chiffre d’affaires (CA), elles sont donc très faciles à calculer et à anticiper.

Selon votre activité, vous réglerez (base 2018) :

  • 12,8 % de votre CA pour les activités de vente,
  • 22 % de votre CA pour les prestations de services.

A noter pour la partie assurance vieillesse, votre couverture n’est pas immédiate, vous devez avoir cotisé sur la base d’un chiffre d’affaires minimum pour commencer à valider des trimestres de retraite avec le régime micro-entrepreneur.

 

Quelles sont les charges sociales des freelances en entreprise individuelle, SARL et EURL ?

Le prélèvement de vos cotisations sociales freelances sera forfaitaire pendant vos deux premières années d’activité car dans un 1er temps, vos revenus ne sont pas connus. Ceux-si sont en effet déclarés une fois par an auprès de la Sécurité Sociale Indépendante (SSI, ou ex-RSI).

A l’issue de ces deux ans de démarrage, une régularisation sera effectuée.

Ce forfait de cotisations est calculé sur la base d’un montant moyen de CA de :

  • 1ère année (base 2018) : 7 549 € (soit 19 % du Pass 2018*)
  • 2ème année (en 2019) :   7 549 € (19 % du Pass 2018*)

Sur cette mécanique imposée des 2 premières années d’activité, voir les cotisations RSI du créateur : à quoi s’attendre ?

Ces cotisations sociales freelances en SARL et EURL seront réglées mois par mois et représentent en moyenne 45 % de vos revenus professionnels.

charges sociales des freelances

Quelles sont les charges sociales des freelances pour les gérants de SAS ou SASU ?

Dans ce cas de figure, le mécanisme de prélèvement de vos charges sociales sera bien plus simple à comprendre puisqu’il fonctionne exactement de la même façon que lorsque vous étiez salarié. Vos charges sociales seront donc calculées et prélevées sur vos salaires. C’est assez simple, mais ce n’est pas forcément le plus avantageux.

Le montant prélevé représente à la fois vos cotisations sociales patronales et salariales et payé par votre société représente environ 70 % de votre salaire net…

Bien entendu en tant que gérant, vous vous versez les salaires que vous souhaitez, vous n’avez pas l’obligation de respecter la limite du Smic en tant que gérant de SAS.

 

Le conseil de votre expert-comptable en ligne si vous vous questionnez sur votre choix de statut

Le choix de votre statut juridique ne peut pas tenir compte que de calcul de vos cotisations sociales, mais il n’est pas à négliger pour autant.

  • Choisissez le régime micro-entreprise pour sa simplicité et la facilité de calcul des cotisations sociales.
  • Optez pour la SARL si votre projet est plus ambitieux mais que vous ne souhaitez pas payer trop de cotisations sociales.
  • Comparez les coûts si vous envisagez la SASU, celle-ci coûte assez cher, même s’il elle présente bien des avantages : le maintien de l’affiliation au régime général pour éviter l’écueil des carrières multiples en matière de retraite par exemple.

Voir aussi, 3 questions simples pour vous aider à bien choisir votre statut juridique en freelance.

 

 

 

* Plafond annuel de la Sécurité sociale 2018 : 39 732 €.

OFFRE SPECIALE

Expert comptable en ligne pour freelance
à partir de 69 € H.T / mois


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note
Marie-Laure Bouchet

Marie-Laure Bouchet,

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Ordre des experts comptables

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.