Auto-entrepreneur et la validation des trimestres de retraite

Mise à jour le 22/01/2021 2 min Claude Robin

Pour les auto-entrepreneurs (ou micro-entrepreneurs), le nombre de trimestres de retraite validés dépend du montant du chiffre d’affaires déclaré au titre de leur activité professionnelle sur l’année.

La validation des droits à la retraite pour l’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur)

Pour valider des trimestres de retraite, l’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur*) doit réaliser un chiffre d’affaires minimum. Ce minimum varie selon l’activité exercée. Le chiffre d’affaires est pris en compte après application de l’abattement forfaitaire du régime micro :

  • 71 % pour les commerçants,
  • 50 % pour les prestations de services BIC,
  • 34 % pour les prestations de services relevant des BNC (activités libérales).

Ci-dessous un tableau indiquant le nombre de trimestres validés en 2019 en fonction du chiffre d’affaires (en euros) :

 1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
Ventes/hôtellerie/restauration 4 137 € 7 286 € 10 426 € 20 740 €
Prestations de services BIC 2 412 € 4 239 € 6 071 €  12 030 €
Prestations de services BNC 2 880 € 5 062 € 7 266 € 9 675 €
Professions libérales réglementées (BNC)
2 280 € 4 560 € 6 840 € 9 120 €

Les trimestres ainsi obtenus sont qualifiés de trimestres cotisés, mais ils ne peuvent être retenus dans la durée d’assurance cotisée nécessaire pour un départ en retraite anticipée.

auto-entrepreneur et la validation des trimestres de retraite

Principe de calcul des montants de CA à réaliser pour la validation des trimestres de retraite en auto-entrepreneur

En général et pour information, pour valider un trimestre de retraite, il faut avoir cotisé sur la base d’un salaire égal à 150 fois le SMIC horaire en valeur au 1er janvier (soit 1 537,50 € en 2021**)  :

  • Une base de cotisation équivalente à 200 fois le Smic horaire permettra de valider un trimestre.
  • Une base de cotisation équivalente à 400 fois le Smic permettra de valider deux trimestres.
  • Une base de cotisation équivalente à 600 fois le Smic horaire permettra de valider trois trimestres.
  • Une base de cotisation équivalente à au moins 800 fois le Smic horaire permettra de valider quatre trimestres.

Voir également le détail de la couverture maladie des micro-entrepreneurs.

 

* Depuis le 1er janvier 2016, le statut auto-entrepreneur est renommé en micro-entrepreneur, sans entraîner de changements du statut.

** Smic horaire brut en valeur au 1/01/2020 : 10,25 €.

 

Article publié initialement le 20 janvier 2015

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Devenir auto-entrepreneur

Nos experts partagent leurs secrets

Devenir_indépendant_1
29 juillet 2015

Quel est le coût d'un comptable ?

Découvrir
Devenir_indépendant_1
23 juin 2014

Création d'entreprise : faut-il penser son régime matrimonial en séparation de biens ?

Découvrir
.banner-3
04 décembre 2017

Tentez de remporter un an d'expertise comptable !

Découvrir