Bien fixer ses prix de vente, méthode des coûts complets ? Méthode ABC ?
ECL DIRECT

Bien fixer ses prix de vente, méthode des coûts complets ? Méthode ABC ?

  • Mise à jour le 29 juin 2020

Vos prix de ventes correspondent tout simplement à l’addition de votre marge commerciale et de votre coût de revient. Si c’est vous qui fixez la marge, votre coût de revient est quant à lui variable selon vos méthodes d’approvisionnement, de production ou encore de distribution. Au lancement de votre activité, il est essentiel de bien déterminer votre coût de revient prévisionnel pour fixer vos prix de vente.
Pour avoir une vision détaillée et structurée de vos coûts, des méthodes existent dont la méthode des coûts complets et la méthode ABC. En quoi consiste ces méthodes ? Vous seront-elles utiles pour votre activité ?

Les méthodes de calcul des coûts

Plusieurs méthodes de calcul des coûts existent (méthode des coûts complets, méthode ABC, la méthode des coûts partiels…) et servent à identifier plus précisément les gains de production.

Bien sûr pour les gérants de TPE, nul besoin de les connaitre sur le bout des doigts. Ces calculs sont souvent utilisés pour des activités plus complexes telles que l’industrie. Cependant, comprendre ces méthodes prend tout son intérêt pour avoir une vision plus nette de tous les coûts qui se rattachent à votre activité.

Prenons l’exemple des deux méthodes les plus connues : la méthode des coûts complets et la méthodes ABC.

La méthode des coûts complets

Les coûts directs et indirects

Cette méthode distingue deux types de coûts, les coûts directs et les coûts indirects.

Les coûts directs sont directement associés à la fabrication du produit.

Les coûts indirects correspondent aux coûts nécessaires pour le bon fonctionnement de votre activité (les frais généraux, les frais administratifs, les frais marketing…). Ils ne sont donc pas directement rattachés à la fabrication du produit et donc plus difficilement retraçables.

Les centres d’analyses et les unités d’œuvre

Chaque charge indirecte est classée par « centre d’analyse » : approvisionnement, production, distribution.

Puis pour chaque centre d’analyse, il est nécessaire de définir une unité d’œuvre qui doit être choisie en fonction du lien de causalité qui existe entre les ressources et le produit final. Les unités d’œuvres permettent de répartir les charges indirectes selon des critères tel quel le nombre d’heures travaillées, le nombre de salariés.

  • Pour l’approvisionnement, il s’agit bien souvent d’unités de mesure : le nombre de kilos achetés, le nombre de litres…
  • Pour la production, il est par exemple question du nombre d’heures travaillées, du nombre de salariés, des heures machines…
  • Au niveau de la distribution, l’unité d’œuvre correspond souvent au chiffre d’affaires réalisé.
Exemple de calcul :

Admettons que pour fabriquer des vêtements :

  • vous avez besoin de 1 000 heures machine,
  • et votre centre d’analyse de production est de 10 000 €.

L’unité d’œuvre est donc l’heure machine et le coût d’une unité d’œuvre est évalué à 10 (10 000 € / 1 000 heures).

En conclusion : si votre produit a besoin de trois unités d’œuvre (trois heures machine), alors son coût indirect est de 30 €.

eirl, ir ou is

La méthode ABC

Analyse des coûts par activité

La méthode ABC (Activity Based Coasting) est une variante de la méthode des coûts complets. Mais ce qui différencie cette méthode de celle des coûts complets, c’est qu’elle se concentre sur les coûts par activité. Selon la méthode ABC, les produits consomment des activités et les activités consomment des ressources (humaines, matérielles…).

La méthode ABC permet donc de faire une analyse par activité (et non par produit) pour mieux comprendre l’origine des coûts et connaitre en détail vos postes de dépenses.

Cette méthode est le plus souvent utilisée par des entreprises ayant des charges indirectes importantes.

Le fonctionnement
  • 1ère étape : identifiez les charges indirectes,
  • 2ème étape : identifiez les activités et affectez vos ressources aux activités,
  • 3ème étape : calculez le coût pour chaque activité,
  • 4ème étape : identifiez les inducteurs de coûts, c’est-à-dire l’unité de mesure de l’activité (ex : nombre de produits vendus, nombre de commandes enregistrées, nombre de m2 utilisé…),
  • 5ème étape : regroupez vos activités en fonction des inducteurs qu’elles partagent et calculez le coût unitaire pour chaque inducteur,
  • 6ème étape : affectez ce coût aux produits en fonction des activités qu’ils consomment.
Exemple de calcul :

En prenant le même exemple, pour la distribution de vos produits, vous devez passer par quatre étapes : le filage, le tissage, la teinture et la couture qui sont toutes reliées par le même inducteur, le nombre d’heures machine qui s’élève ici à 1 000.

Activités Montant des charges indirectes Nature de l’inducteur Volume de l’inducteur
Filage 1 500 Nombre d’heures machine 1 000
Tissage 2 500
Teinture 2 000
Couture 4 000

 

Ces activités sont donc affectées à un même inducteur.

Inducteur : nombre d’heures machine
Fabrication des vêtements (Filage, tissage, teinture et couture) 10 000 € (soit 1 500 + 2 500 + 2 000 + 4 000)
Volume de l’inducteur 1 000
Coût unitaire de l’inducteur 10 € (soit 10 000 €/1 000)

 

Additionnez ensuite vos coûts indirects par activité (à partir du coût des inducteurs) avec vos coûts directs pour constituer votre coût de revient.

Dans notre exemple, il vous faut compter 3 heures machine pour fabriquer un produit :

  • Votre coût indirect est donc de 30 € (coût unitaire de l’inducteur x volume de l’inducteur pour la fabrication d’un produit),
  • Quant au coût direct (achat de matières premières, main d’œuvre…), s’il est de 8 € pour un produit, alors le coût de revient (coût unitaire) est de 38 € pour la fabrication d’un produit.

Ces méthodes de calcul peuvent paraître complexes au premier abord. Mais selon votre activité, il peut être parfois pertinent d’aller jusqu’à ce niveau d’approfondissement et de bien l’adapter selon votre activité et vos dépenses.

Au-delà de la fixation du prix de vente, ces méthodes peuvent également permettre de réduire les coûts utilisés en identifiant les centres d’analyses et les activités.

Le conseil de nos experts-comptables pour bien fixer ses prix de ventes

Fixer vos prix représente un réel défi à la création de votre activité. Pour trouver votre « juste prix », le calcul de votre coût de revient prévisionnel est essentiel mais bien d’autres facteurs vont agir sur la fixation de vos prix. Quelle est la marge souhaitée ? Alignez-vous vos prix à ceux de la concurrence ? Vos tarifs reflètent-ils la valeur ajoutée que vous apportez à vos clients ?

Même si vous êtes déjà en activité, une révision régulière de vos tarifs s’impose pour continuellement optimiser votre rentabilité.

Article publié initialement le 29 juin 2020

Olivia Boulay

Rédactrice-web spécialisée dans les sujets relatifs à la comptabilité et à la gestion d'entreprise pour les TPE

Découvrir son profil
Partagez cet article
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

En lien avec cet article

Un expert comptable en ligne de confiance pour votre TPE

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.