Devenir coach indépendant : 5 erreurs à éviter pour trouver des clients
ECL DIRECT

Devenir coach indépendant : 5 erreurs à éviter pour trouver des clients

  • Mise à jour le 22 septembre 2020

Vous êtes coach. Bravo ! Vous avez l’un des plus beaux métiers au monde !

Néanmoins, vous faites face à une problématique : il vous faut générer un chiffre d’affaires de 5 000 € minimum pour pouvoir devenir coach indépendant et surtout, vivre de votre activité. Pour cela, vous devez acquérir de véritables compétences entrepreneuriales. Et dans cet article, nous avons l’ambition de rendre cela le plus agréable possible pour vous. Évitez ces 5 erreurs, et vous ferez un grand pas en avant vers une activité de coaching prospère.

Un article rédigé par Ling-en Hsia, business coach spécialisé dans le marketing digital.

1. Négliger le web

99% de vos futurs clients sont sur le web. Ils utilisent YouTube, Facebook, Instagram, LinkedIn…

Trop de coachs, en création d’entreprise ou même après, négligent notamment les médias sociaux, car ils « n’aiment pas les médias sociaux », ou du moins, l’image qu’ils en ont. Mais quel que soit votre avis, sachez que vos clients sont sur internet donc autant aller à leur rencontre là où ils sont.

Quelques exemples pour trouver des clients en coaching :

  • Faire une recherche pour le métier-type de votre client idéal sur Linkedin.
  • Consulter la liste des abonnés sur un compte Instagram “concurrent”.
  • Aller sur un groupe Facebook dont la thématique regroupe votre client-type

Une fois que vous les avez trouvé, vous pouvez simplement les contacter en message privé pour entamer une discussion. Au lieu d’essayer de leur vendre du coaching (ça ne marchera pas), offrez-leur une séance de coaching (cf. point n°4).

Les opportunités sur le web sont infinies. A vous de décider ce que vous allez en faire pour devenir coach indépendant.

2. Ne pas associer création de l’activité de coaching et travail de sa marque personnelle (personal branding) 

Pour beaucoup, travailler son image de marque est synonyme de prétention, d’égocentrisme… Ce sont des techniques « américaines ».

Non ! C’est avant tout comprendre le fonctionnement humain.

Que vous le vouliez ou non, un.e coaché.e décidera de travailler avec vous si le « feeling » passe bien. Il/elle a besoin de vous connaître un minimum, de comprendre vos valeurs, vos aspirations, votre méthodologie et pourquoi pas, votre expérience et votre vécu.

devenir coach indépendant

Ce n’est déjà pas dans notre culture de payer un inconnu des milliers d’euros pour parler de nos problèmes, mais si en plus il faut le faire avec un inconnu…

Voici quelques conseils simples pour vous aider à sauter dans le grand bain :

  • Publiez une photo d’un paysage inspirant sur Instagram et racontez ce que ça vous évoque, tout simplement. Sans arrière-pensée marketing… simplement pour faire réfléchir.
  • Partagez sur LinkedIn une anecdote qui fait réfléchir. Gregory Logan le fait à merveille, découvrez-le !
  • Sur YouTube, publiez une vidéo face-caméra dans laquelle vous relevez une problématique fréquente que vous rencontrez auprès de votre clientèle. Puis, vous donnez des pistes de réflexion pour apporter de la valeur à votre audience.

En procédant ainsi, vous n’aurez pas besoin de « vendre du coaching », car vous allez attirer automatiquement des personnes qui sont touchées par votre style et qui considéreront d’elles-mêmes la possibilité de travailler avec vous.

3. Vendre du coaching à l’heure

Trop de coachs vendent du coaching comme s’il s’agissait d’une marchandise.

Exemple :

  • 1 heure de coaching à 100 €
  • Un pack de 5 heures de coaching à 400 €
  • Un pack de 10 heures à 700 €

Quand nous vendons du coaching à l’heure, nous ne sommes pas focalisés sur le résultat final, mais sur le résultat de chaque session de coaching. Ou pire… notre préoccupation est de « plaire » suffisamment à notre coaché.e pour qu’il/elle nous paie pour une prochaine session.

Voici l’approche que je vous propose : vendez un programme global de plusieurs mois avec du coaching en quasi-illimité. Par exemple, vous pouvez vendre un programme de 3 mois à 3 000 € comprenant 1 session de coaching de 1h30 par semaine, chaque semaine. Et vous vous rendez disponible par email du lundi au vendredi, avec une réponse garantie sous 24h.

Non seulement, votre accompagnement aura un impact plus important, mais votre client vous permettra de générer plus de revenus. Seulement 3 nouveaux clients par mois et vous voilà avec un chiffre d’affaires de 9 000 € /mois.

Rendez service à vos clients et à vous-mêmes… vendez un programme complet et donnez-vous entièrement et (quasiment) sans limite à eux. Tout le monde sera gagnant.

4. Devenir coach indépendant en vendant sa première heure de coaching

Que préférez-vous ? Une probabilité de 80 % de vendre une session de coaching à 100 € ou une probabilité de 10 % de vendre un accompagnement à 3 000 € ?

La prochaine fois qu’un prospect vous demandera combien coûte votre session de coaching, soyez grand seigneur et offrez une, deux, voire plus de sessions découverte. Personnellement, j’ai déjà conclu des ventes après avoir passé quatre sessions d’une heure avec un prospect.

Oui, vous allez « perdre des clients » (et du temps) et passer à côté d’opportunités. Mais de l’autre côté, vous allez attirer des clients plus qualifiés et prêts à investir bien plus dans vos programmes car ils auront pu « expérimenter » ce que c’est d’être coaché par vous.

Procurez-vous le livre Profession Coach (Steve Chandler, Rich Litvin) qui vous expliquera ce concept-clé : « l’expérience de coaching ».

5. Ne pas relever les indicateurs-clés

Ci-dessous, un exemple de données utile au suivi de votre développement en tant que coach que vous pouvez compiler chaque semaine :

Semaine Personnes contactées Nombre d’invitation pour une session découverte Sessions découvertes réalisées Nombre de propositions de votre programme effectuées Clients
1 60 45 7 5 0
2 100 85 15 10 1
3 80 65 10 7 1

En créant ce genre ce “tableau de bord de votre activité de coaching”, vous pourrez tirer des conclusions qui vous aideront grandement dans votre activité de coach.

Par exemple, ici nous pouvons constater qu’il faut contacter en moyenne 120 personnes pour avoir 1 client. C’est rassurant, car nous pouvons le formuler ainsi : « Si j’ai besoin d’un client ce mois-ci, il me suffit de contacter 120 personnes ».

Non seulement, vous pourrez y voir plus clair, mais ça deviendra motivant pour vous de voir de manière chiffrée votre évolution et que votre travail porte ses fruits.

Conclusion : pour devenir coach indépendant, soyez aussi un entrepreneur 

Si vous voulez aider plus de clients à avancer dans leur vie, il vous faudra générer suffisamment de revenus pour que votre activité soit viable. Pour créer votre activité de coaching,  ne s’agit donc pas de vous transformer en marketeur ou commercial pour « juste gagner plus d’argent ». Plus votre activité de coach sera rentable, plus vous pourrez aider profondément vos clients.

Ne négligez pas la partie entrepreneuriale de votre projet, car la trésorerie est votre « oxygène ». Ce n’est pas un luxe, mais une nécessité de constamment chercher à « créer des clients ». Avec la pratique, vous verrez que non seulement ce n’est pas si compliqué que ça, mais que vous pouvez pratiquer votre créativité et votre générosité même en prospectant.

À votre réussite !

 

Article publié initialement le 28 septembre 2020

Ling-en Hsia

Business Coach spécialisé dans le marketing digital, Ling-En Hsia est l'auteur du Guide du Blogueur.

Découvrir son profil
Partagez cet article
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

En lien avec cet article

Un expert comptable en ligne de confiance pour votre TPE

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les freelances et les indépendants, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé et adapté à vos besoins. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre entreprise. Indépendants, consultants freelance, professions libérales, plus de 3 500 clients nous font confiance et confient leur comptabilité à nos experts-comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi un service de création d’entreprise complet : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre création entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.