Devenir_indépendant_1

Lancer une seconde activité au sein de sa société ? Quels risques ? Faut-il nécessairement créer une seconde société ?

Mise à jour le 05/05/2017 2 min Marie-Laure Bouchet

Pour lancer une seconde activité, vous avez le choix entre créer une nouvelle société ou intégrer la nouvelle activité à votre société déjà existante. Quels sont les risques ? Comment choisir ? Nos experts vous présentent les avantages et inconvénients de chaque solution, pour vous aider à faire le bon choix.

1. Créer une seconde activité au sein de votre société

Vous pouvez lancer votre nouvelle activité à partir de la société qui porte la première activité. Même si les deux activités sont très différentes.

Avantages :

  • Compensation des déficits de la nouvelle activité par les bénéfices de l’ancienne.
  • Gestion comptable peu modifiée : une seule déclaration de TVA, une seule imposition, clôture de comptes, etc.
  • Peu de formalités supplémentaires pour créer la nouvelle activité (prévoir 500 € pour le coût de modification de l’objet social figurant dans les statuts).

Inconvénients :

  • Un risque important : disparition des deux activités si l’une d’elle est fortement déficitaire. L’activité déficitaire pouvant « couler » l’autre.
  • En terme de gestion : suivi plus difficile de la rentabilité de chaque activité puisqu’elles font « comptabilité commune ».

2. Recréer une société pour héberger votre seconde activité

Vous pouvez décider de créer une nouvelle société, filiale (fille de la première société) ou une société sœur (mêmes associés).

Avantages :

  • Séparation nette des deux activités sur le plan économique, fiscal et juridique.
  • Il n’y aucun risque que votre nouvelle activité entraîne la cessation de la première.
  • Sur le long terme, la cession de l’une ou l’autre des activités sera facilitée.

Inconvénients :

  • C’est comme si vous repartiez de zéro : il faut rédiger de nouveaux statuts, constituer la société et recommencer les formalités de création.
  • Le coût de création : vous devez assumer le coût de création d’une nouvelle société : formalités, annonces légales, dépôt des statuts…
  • Le coût de fonctionnement : une société coûtant en moyenne un minimum de 2 500 € HT par an, cela représente une dépense supplémentaire non négligeable.

Le conseil de nos experts comptables pour créer une seconde activité

La création d’une seconde activité présente de nombreux enjeux, surtout s’il s’agit pour vous de vous adapter sur un marché très concurrentiel.

Lorsque les deux activités exercées sont très distinctes, il vaut mieux opter pour deux structures indépendantes : soit deux sociétés, soit créer une filiale de la première pour héberger votre seconde activité.

Ce type de situation s’analyse au cas par cas selon les secteurs, la création d’une seconde activité aura plus ou moins d’impact (nouvelles obligations d’assurances, perte d’un éventuel agrément de formation ou de services à la personne…).

Pour sécuriser cette nouvelle création, n’hésitez pas à consulter un juriste spécialiste de l’entreprise et un expert comptable.

Bon à savoir également, lorsque l’on gère plusieurs activités dans plusieurs structures, il peut être avantageux sur le plan fiscal d’envisager la création d’une holding.

 

Article publié initialement le 9 octobre 2012

Marie-Laure Bouchet

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Création d'entreprise consultants : comparez les statuts juridiques

Comparaison des statuts pour un choix efficace et sans prise de tête

Télécharger notre livre blanc

Nos experts partagent leurs secrets

indemnités kilométriques
16 avril 2021

Calcul TVS : comment est calculée la taxe sur les voitures de société ?

Découvrir
OGA
30 mars 2021

OGA, CGA, AGA, à quoi ça sert ? Quel est leur rôle ?

Découvrir
avantages en nature
07 juin 2018

Gérants, les frais remboursés par votre société

Découvrir