Devenir_indépendant_1

La déclaration des revenus du gérant minoritaire ou égalitaire

Mise à jour le 26/08/2015 2 min Marie-Laure Bouchet

La déclaration des revenus du gérant minoritaire ou égalitaire : elle est identique à celle des salariés. Les revenus sont donc déclarés dans la catégorie des traitements et salaires. Mais qu’en est-il des dividendes et autres revenus ? Guide complet pour ne pas perdre de temps en formalités.

1. Les revenus du gérant à déclarer en traitements et salaires  

Votre rémunération de gérant :

Si vous êtes gérant minoritaire ou égalitaire d’une SARL assujettie à l’impôt sur les sociétés, ou encore Gérant non associé d’une EURL, vous déclarez vos revenus de gérant dans la catégorie des traitements et salaires. Vous renseignez donc le formulaire n°2042 ou 2042 K (préremplie), ligne AJ, comme tous les salariés, en indiquant :

  • votre salaire net fiscal (il correspond à la totalité des salaires nets perçus sur l’année avant déduction de la CRDS et de la part de la CSG non déductible),
  • vos avantages en nature si vous en avez perçus dans l’année.

2. Gérants, ce que vous devez déclarer en revenus mobiliers  

Les dividendes versés par la société :

Ils sont imposables en tant que revenus mobiliers. Dans votre déclaration des revenus de gérant, vous les indiquez en tant que dividendes d’actions : case 2DC et 2BH du formulaire n° 2042.

Les revenus de votre compte courant d’associé (si vous avez prêté de l’argent à la société) : également considérés en tant que revenus mobiliers, vous les mentionnez en ligne 2TR.

3. Les sommes à déduire de vos rémunérations de gérant

Vos frais professionnels liés à la gérance de la société :

Comme pour le gérant majoritaire, vos frais professionnels (repas, transport…) sont déductibles si ceux-ci n’ont pas été calculés forfaitairement (sauf indemnités kilométriques calculées selon le barème annuel fourni par l’administration fiscale).

Résultat, si certains de frais professionnels ont été indemnisés par un calcul forfaitaire, l’administration fiscale les associe à une rémunération. Vous devez donc ajouter les sommes concernées au montant total à déclarer (exemple : si la société vous verse une somme fixe de 1000 € par mois pour couvrir les frais de réception).

Vous avez deux options :

  • Profiter de l’abattement forfaitaire de 10 %.
  • Déduire vos frais réels : remboursements et indemnités pour frais.

Le conseil de nos experts comptables concernant l’imposition du gérant minoritaire  

En matière d’optimisation fiscale, la déclaration des revenus du gérant minoritaire ou égalitaire est une étape importante. C’est l’occasion d’évaluer précisément votre situation face à l’impôt. Profitez-vous de tous les dispositifs de déduction possible ? La répartition de vos revenus (dividendes/rémunérations) est-elle judicieuse ?

Pour réduire votre pression fiscale, les conseils d’un expert comptable, au fait des dernières réformes de l’imposition des gérants, sont souvent salutaires.  

 

 

Article publié initialement le 16 octobre 2012

Marie-Laure Bouchet

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Devenir freelance en 7 étapes clés : le livre blanc

Les 7 étapes clés pour devenir freelance

Télécharger notre livre blanc

Nos experts partagent leurs secrets

indemnités kilométriques
16 avril 2021

Calcul TVS : comment est calculée la taxe sur les voitures de société ?

Découvrir
OGA
30 mars 2021

OGA, CGA, AGA, à quoi ça sert ? Quel est leur rôle ?

Découvrir
avantages en nature
07 juin 2018

Gérants, les frais remboursés par votre société

Découvrir