Devenir_indépendant_1

La comptabilité est-elle obligatoire ?

Mise à jour le 25/08/2015 2 min Marie-Laure Bouchet

La comptabilité est presque obligatoire pour toutes les entreprises. C’est elle qui permet de calculer le bénéfice imposable des entreprises. Mais selon les formes juridiques et le volume d’activité, les obligations comptables sont plus ou moins contraignantes. Créateur, si vous n’aimez pas les chiffres, faites le choix en toute connaissance de cause.

Dans quels cas la comptabilité est-elle obligatoire ?

Toutes les entreprises doivent rendre compte de leur activité économique aux administrations en communiquant des états financiers. C’est la tenue régulière d’une comptabilité qui permettra d’établir précisément le résultat fiscal d’une entreprise et les assiettes d’imposition (TVA, taxes sur les salaires, taxe professionnelle, impôt sur les bénéfices, etc.).

En conséquence, la tenue d’une comptabilité est obligatoire pour toutes les entreprises.

Deux exceptions : le régime auto-entrepreneur ou micro-entreprise où il n’y a pas véritablement de comptabilité à tenir mais des registres simples.

Il est également possible d’opter pour une comptabilité allégée avec le régime réel simplifié. Les possibilités d’allègements varient selon votre chiffre d’affaires.

Les possibilités d’allègements de comptabilité

Pour les activités inférieures à (base 2015) :

  • 82 200 € pour la vente de marchandises
  • 32 900 € pour les activités de services

Vous pouvez opter pour le régime micro-entreprise ou régime auto-entrepreneur. Dans ce cas seulement, la comptabilité n’est pas obligatoire.

Vos obligations comptables sont limitées à la tenue au jour le jour :

  • d’un registre des recettes,
  • d’un registre des achats (uniquement si vous exercez une activité commerciale).

 Pour les activités comprises entre :  

  • 82 200 et 783 000 € pour la vente de marchandises
  • 32 900 et 236 000 € pour les prestations de services

Vous bénéficiez du régime réel simplifié. La tenue d’une comptabilité est obligatoire mais elle a été simplifiée. Vous devez :

  • tenir une comptabilité de trésorerie (encaissement/décaissement),
  • centraliser les écritures comptables sur un livre-journal chaque trimestre.

Que se passe-t-il en cas d’erreurs de comptabilité ?

Si vous ne tenez aucune comptabilité, l’administration fiscale applique une « taxation d’office ».

Elle calcule votre imposition selon des barèmes préétablis qui sont peut-être sans commune mesure avec ce que vous avez réellement gagné. Cela peut donc coûter très cher…

Le conseil de nos experts comptables

Pour une petite activité, les régimes auto-entrepreneur ou micro-entreprise vous permettent de vous soustraire à l’obligation de tenir une comptabilité.

Pourtant, même si vous n’aimez pas les chiffres, il est vivement conseillé de mettre en place des tableaux de suivi de votre activité (prévisionnel, plan de trésorerie, etc.) et de les tenir au jour le jour. Ils vous permettent d’anticiper les difficultés de trésorerie et surtout de détecter rapidement si ces régimes simplifiés sont réellement avantageux pour vous.

 

Article publié initialement le 8 octobre 2012

Marie-Laure Bouchet

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Nos experts partagent leurs secrets

16 décembre 2013

Contrôle fiscal 1 : redressement des avoirs émis sans justification

Découvrir
04 février 2020

Déclaration européenne de services (DES), suis-je concerné ?

Découvrir
.facture-litiges
19 février 2018

Faire une facture, comment éviter les litiges ?

Découvrir