Devenir_indépendant_1

Faux mails des impôts, il ne faut pas répondre. Mais comment les repérer ?

Mise à jour le 15/05/2018 2 min Marie-Laure Bouchet

De nombreuses arnaques circulent sur le web. Récemment un faux mail des impôts circule, en différentes versions. Souvent, on vous propose un remboursement de trop-perçu. Méfiez-vous. En fait, c’est un prétexte pour récupérer votre numéro de carte bancaire et cela pourrait vous coûter très cher.

Faux mail des impôts, méfiez-vous des courriers où l’on vous propose un remboursement

Vous avez peut-être reçu un e-mail qui ressemble à s’y méprendre à un courrier officiel : logo de la République Française, formulation typique des administrations, etc.

Celui-ci, vous indique que vous avez trop payé au titre de votre imposition et que vous pouvez toucher un remboursement ? Attention, c’est sûrement un faux mail des impôts envoyé par des pirates tentant de récupérer vos coordonnées bancaires.

Lorsque vous cliquez sur le lien proposé dans l’e-mail, vous atterrissez sur un site qui ressemble à s’y méprendre à celui des impôts (mêmes couleurs, même présentation…). Vérifiez tout de suite l’adresse du site où vous mène le mail. La véritable adresse du site des impôts doit être : http://www.impots.gouv.fr/

Pour obtenir le remboursement indiqué dans le faux-mail des impôts, vous devez indiquer vos coordonnées personnelles et votre numéro de carte bleue.

ATTENTION, les administrations, y compris les impôts, ne vous demandent jamais votre numéro de carte bleue pour vous rembourser un trop-perçu ou un crédit d’impôt.

faux mail des impôts

Faux mails des impôts et autres courriers frauduleux, le conseil de nos experts comptables

En cas de doute face à un courrier, lisez toujours attentivement les informations indiquées en petits caractères au verso.
Lorsqu’il s’agit d’un mail, vérifiez le nom de l’expéditeur, l’adresse du site vers lequel vous dirige le mail et soyez méfiant par principe. Par exemple, une administration ne demande pas un numéro de carte bleue par mail.

Plus rapide, appelez-nous. Votre conseiller Amarris Direct pourra vous renseigner.

 

Article publié initialement le 11 décembre 2013

Marie-Laure Bouchet

Rédactrice économique, comptable et juridique, spécialisée dans les sujets relatifs à l’accompagnement des petites entreprises.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Nos experts partagent leurs secrets

16 novembre 2018

Pourquoi et comment facturer et vendre plus cher ?

Découvrir
20 juillet 2015

Votre cabinet comptable à Saint-Herblain

Découvrir
Devenir_indépendant_1
17 octobre 2013

Création d'entreprise : OT Traduction

Découvrir