Obligation de nommer un commissaire aux apports dans les EURL et SARL, les seuils appliqués
ECL DIRECT

Obligation de nommer un commissaire aux apports dans les EURL et SARL, les seuils appliqués

  • Mise à jour le 11 avril 2019

La nomination d’un commissaire aux apports lors de la constitution d’une SARL ou d’une EURL n’est obligatoire que si la valeur d’un apport en nature dépasse 30 000 € ou si la valeur des apports en nature représente plus de la moitié du capital social.

Le commissaire aux apports n’est plus toujours obligatoire

La nomination d’un commissaire aux apports dans une SARL ou une EURL au moment de sa constitution n’est obligatoire que si la valeur d’un apport en nature dépasse 30 000 € ou si la valeur des apports en nature représente plus de la moitié du capital social.

Si votre apport et de 15.000 euros et que votre capital social est de 30.000 euros, vous n’avez pas de commissaire aux apports à nommer. Si le montant du capital social est de 20.000 euros, vous devrez nommer un commissaire aux apports.

Qui choisit le commissaire aux comptes ?

Dans les EURL c’est l’associé unique qui peut choisir son commissaire aux apports.

Dans les SARL, le commissaire aux apports doit être désigné par l’unanimité des associés.

commissaire aux apports

Exemples de cas de nomination d’un commissaire aux apports

Exemple 1

Création d’une EURL par apport en nature de 35 000 € pour un capital total de 40 000 €

> La nomination du commissaire aux apports est nécessaire.

Exemple 2

Création d’une SARL par apport en nature de 15 000 € pour un capital social total de 35 000 €.

> La nomination du commissaire aux apports n’est pas nécessaire.

Exemple 3

Création d’une SARL par apport en nature de 3 500 € avec un capital social total de 5 000 €

> la nomination du commissaire aux apports est nécessaire.

Combien coûte un commissaire aux apports ?

Le coût d’un commissaire aux apports dépend principalement de la nature de l’apport et du temps nécessaire à la vérification de la valeur de l’apport.

Pour un petit apport, le commissaire aux apports peut coûter 500 € HT.

Quant à un apport plus complexe (apports des titres d’une société), compter à partir de 3 000 € HT.

Pour connaitre les autres cas dans lesquels la nomination d’un commissaire aux comptes est obligatoire : Quand et comment nommer un commissaire aux comptes dans une société ?

Article publié initialement le 31 décembre 2014

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'ECL Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partagez cet article
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

En lien avec cet article

Un expert comptable en ligne de confiance pour votre TPE

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les freelances et les indépendants, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé et adapté à vos besoins. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre entreprise. Indépendants, consultants freelance, professions libérales, plus de 3 500 clients nous font confiance et confient leur comptabilité à nos experts-comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi un service de création d’entreprise complet : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre création entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.