Inventaire de stock : comment faire concrètement ?

Le 31/12/2014 - Mise à jour le 28/11/2017
(98 notes)

L’inventaire de votre stock doit être fait chaque année et concerne tous les biens que vous n’avez pas encore revendus ou utilisés.  L’inventaire du stock doit être effectué sur la base du coût d’achat hors taxes. Voici, les conseils de nos experts pour sortir de ce casse-tête et optimiser la valorisation de votre stock.

L’inventaire du stock : à quoi sert-il ?

Faire l’inventaire de votre stock est indispensable pour pouvoir établir vos comptes annuels. En effet, les marchandises que vous avez achetées mais pas encore revendues ou les matières premières que vous n’avez pas encore utilisées ne doivent pas impacter le résultat de votre activité. Il faut donc les valoriser.

Il est important que la valeur du stock soit juste car elle peut être contestée par l’administration fiscale. En effet, si vous retenez une valeur de stock plus faible que la réalité, vous minorez d’autant votre résultat et donc vos impôts ! Il faut donc pouvoir justifier la méthode de valorisation que vous avez retenue et le détail de votre calcul.

Que doit-on mettre dans l’inventaire du stock ?

L’inventaire du stock doit regrouper toutes les marchandises, matières premières, produits finis qui sont encore en votre possession à la date de fin de votre année comptable. Pour un magasin de vêtements par exemple, l’inventaire du stock doit comprendre tous les vêtements non encore vendus mais aussi les cintres, emballages, sacs, non encore utilisés.

Attention ! Les biens d’investissement et le matériel qui ne sont pas destinés à être revendus ne font pas partie du stock.

1ère étape de l’inventaire : compter les marchandises en stock

Il est important de veiller à ce que toutes les marchandises soient comptées et qu’aucune ne soit comptée deux fois ! La première chose à faire est donc de ranger les zones de stockage et de se répartir clairement le travail si on est plusieurs.

Prévoyez de faire le comptage un jour de fermeture pour qu’il n’y ait pas de mouvements dans le stock pendant que vous comptez. Si vous ne pouvez pas faire l’inventaire du stock au jour exact de fin de votre exercice comptable, il faudra penser à corriger les ventes que vous avez faites et les livraisons que vous avez reçues entre l’inventaire des stocks et la date de fin de l’exercice comptable.

2ème étape de l’inventaire : valoriser le stock

Après avoir compté tous les biens en stock, il faudra fixer pour chacun la valeur unitaire.

Il faut ici retenir le prix d’achat hors taxes des marchandises, tels qu’ils figurent sur vos factures d’achat.

Si vos fournisseurs vous appliquent des remises commerciales, il faut en tenir compte dans le prix d’achat.

Il suffit ensuite de multiplier les quantités par la valeur unitaire et de faire la somme de chaque ligne pour avoir la valeur totale du stock.

Attention : vous n’avez pas le droit de valoriser votre stock sur la base du prix de vente théorique.

Comment faire l’inventaire des chantiers en cours ?

Pour les artisans, il faudra également valoriser les travaux en-cours à la date de clôture des comptes, c’est-à-dire les chantiers qui ont été commencés mais qui ne sont pas encore terminés à la date de fin de l’année comptable.

Par simplification, on retient souvent un pourcentage d’avancement du chantier par rapport au devis qui avait été réalisé.

Exemple :

Un chantier facturé 10 000 HT a une marge de 20 % et est avancé de 30 % au moment du bilan.

Les travaux en cours sont  donc évalués à 2 400 HT ( = 10 000 x (1-20 %) x 30 %).

Attention également à bien prendre en compte les marchandises qui ne sont pas à l’atelier mais directement sur le chantier. Si elles ne sont pas encore posées et pas facturées, elles doivent faire partie du stock !

Nos conseils pour optimiser  la valorisation de vos  stocks de fin d’année

Soyez efficace : limitez-vous aux valeurs significatives et ne perdez pas votre temps à compter les ramettes de papier commencées ou les vis dans une boîte. Cela n’aura que peu d’impact sur votre résultat et vous ne courrez aucun risque fiscal !

Pour diminuer votre bénéfice : pensez aux dépréciations. Si vous avez des biens anciens ou abîmés que vous aurez des difficultés à revendre, vous pouvez les retenir pour une valeur inférieure à leur prix d’achat. Ne payez pas des impôts sur des biens qui n’auront plus de valeur pour vous !

Pour maximiser votre bénéfice : comptez tout. Faites attention aux bien que l’on oublie souvent : du carburant ou du gaz dans une cuve, des marchandises en dépôt chez un client ou dans un atelier…

 

 

 

OFFRE SPECIALE

L’expertise comptable en ligne pour les TPE
à partir de 69 € H.T / mois


Partager cet article :
Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note

Antoine Guiot, Collaborateur

Antoine GUIOT est expert comptable à Saint Nazaire. Il a débuté sa carrière en accompagnant des créateurs et repreneurs d'entreprises dans la conduite de leur projet. Il accompagne depuis plusieurs années les chefs d'entreprises, artisans, professions libérales ou associations.

Découvrir son profil

ECL Direct, numéro 1 de l’expertise comptable en ligne pour les TPE, a développé une offre de services comptables unique qui vous assure un accompagnement personnalisé au meilleur prix. Votre conseiller comptable en ligne attitré suit votre dossier tout au long de l’année et prend en charge la comptabilité de votre TPE. Indépendants, consultants, professions libérales, TPE, plus de 3000 clients nous font confiance et confient la comptabilité de leur TPE à nos experts comptables en ligne.

ECL Direct, c’est aussi une aide à la création d’entreprise personnalisée pour votre projet d’entreprise : prévisionnel d’activité, statuts juridiques, formalités de création d’entreprise… Votre entreprise clé en main avec nos juristes et comptables spécialistes.