Trajets pour ma boîte, alors IK ou véhicule de société ?

Publié le 3 septembre 2018 1 min Julie Legoux

L’achat d’une voiture de société est souvent assez pénalisant pour les sociétés. A moins d’acheter un véhicule utilitaire (mention VU sur la carte grise) avec seulement deux places à l’avant, votre société devra payer, tous les ans, la taxe sur les véhicules de société (la TVS).Elle ne pourra pas déduire la TVA sur l’acquisition ainsi que sur l’entretien de ce véhicule. De plus, en fonction de la valeur d’acquisition et du taux de CO2, son amortissement risque de ne pas être entièrement déductible.

De plus, si vous pensez utiliser votre voiture de société à des fins personnelles, pour quelques trajets le week-end par exemple, cela constitue un avantage en nature qui sera soumis à cotisations sociales.

Si par contre, vous préférez acquérir en nom propre votre véhicule, vous pourrez déduire des indemnités kilométriques calculées en fonction du nombre de kilomètres parcourus et de la puissance fiscale de ce véhicule. Ce barème est établi tous les ans par l’Administration fiscale et varie en fonction du nombre de kilomètres professionnels parcourus sur l’année civile.

Le mode de financement du véhicule peut également se faire sous forme de location longue durée ou de crédit-bail (c’est-à-dire location avec option d’achat).

Nous développerons cette dernière possibilité dans un prochain point….

 

Julie Legoux

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Podcasts comptabilité

Nos experts partagent leurs secrets

OGA
30 mars 2021

OGA, CGA, AGA, à quoi ça sert ? Quel est leur rôle ?

Découvrir
.salaire-consultant-rs
18 février 2021

Salaire consultant indépendant, comment calculer votre revenu net ?

Découvrir
devenir formateur indépendant
15 décembre 2020

Devenir formateur indépendant

Découvrir