.workplace-1245776_1920

L’expert-comptable pour formateur

Mise à jour le 25/01/2021 4 min Claude Robin

Devenir formateur indépendant suppose un certain nombre de formalités, il faut choisir le bon statut juridique puis mettre en place la gestion de l’activité. Quelles seront vos priorités comptables ? Les offres de comptabilité adaptées à votre profil ? Expert-comptable pour formateur, Amarris Direct liste les points clés à vérifier lorsque vous démarrez votre activité de formateur indépendant.

Quelles sont les priorités comptables pour les formateurs ?

Une solution « à distance » pour gagner du temps : le formateur facturant souvent à la journée, il lui faut un service d’expertise comptable qui lui évite de passer le voir tous les trimestres pour lui déposer ses factures. A la fin de l’année, ça lui permettra de gagner de 2 jours de facturation.

Une solution de suivi de gestion en temps réel pour savoir où il en est dans son activité de formation en comparant ses données réelles aux données prévisionnelles.

Une solution rapide pour la gestion et le suivi de ses notes de frais : il a généralement beaucoup de notes de frais à classer. Il lui faut une solution simple pour l’aider à calculer ce qu’il doit refacturer, se faire rembourser, etc.

Amarris Direct propose aux formateurs une offre complète de services d’expertise comptable qui permet au formateur de s’appuyer sur son comptable pour sa gestion fiscale et comptable. Elle lui permet également de suivre au jour le jour l’évolution de son activité et ce, pour un budget mensuel à 99 € HT. Obtenez un devis gratuit !

Comparatif des offres d’expertise comptable

Expert comptable de proximité : entre 100 HT et 250 HT par mois

Avantage : convient aux formateurs qui ont besoin d’être assistés car mal organisées.

Inconvénient : exige d’avoir du temps à passer chez son expert-comptable.

Expert comptable à distance : 99 € HT par mois

Avantage : en plus du niveau plus faible des coûts comptables, vous gagnez du temps et donc de l’argent.

Inconvénient : vous ne voyez pas directement l’expert comptable. Peut ne pas convenir à ceux qui cherchent de la relation humaine de proximité.

Pour aller plus loin, voir aussi pourquoi un expert-comptable en ligne est moins cher et dans quels cas.

Quelles obligations comptables pour les formateurs ?

Les formateurs ont l’obligation de s’inscrire à la DRTEFP (Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) pour exercer leur activité. Celle-ci leur délivre alors un numéro d’agrément. Ce numéro est nécessaire à leurs clients pour se faire financer leurs actions de formation.

Le formateur doit, chaque année avant le 30 avril, adresser obligatoirement à la DRTEFP un bilan pédagogique et financier, qui fait le point sur ses actions de formations, sur son activité et les moyens utilisés.

Les formateurs qui atteignent un montant de recettes supérieur ou égal à 15 245 € doivent obligatoirement appliquer le plan comptable professionnel de la formation.

choisir son expert-comptable en ligne

Quels avantages fiscaux pour les formateurs ?

Les formateurs qui ont déclaré leur activité auprès de l’administration compétente et qui ont fourni leur bilan pédagogique et financier peuvent demander à être exonéré de TVA.

L’avantage majeur du statut de formateur est la possibilité qu’ont les formateurs de bénéficier des financements liés à la formation. Le système du financement de la formation permet à leurs clients de se faire rembourser les actions qu’ils leur achètent.

Même s’ils n’ont pas le droit de le mettre en avant lors de leurs négociations commerciales, le système du financement de la formation permet au client qui achète la formation de ne payer qu’une toute petite part du coût réel de la formation.

Quel régime fiscal et juridique pour une entreprise de formation ?

Les formateurs ont le choix entre 3 formes d’exercice :

  • BNC (entreprise individuelle normale)
  • BNC en EIRL(entreprise individuelle à responsabilité limitée)
  • EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)

Certains formateurs exercent encore en entreprise individuelle normale (BNC), car ils considèrent ne courir aucun risque dans le cadre de leur activité.

Même si la probabilité d’être impliqué dans un sinistre est faible pour certains formateurs, nous vous conseillons vivement d’opter pour l’EIRL si vous exercez à titre individuel.

NOS CONSEILS pour gérer son activité de formation :

  1. Optez pour l’EURL si vos revenus nets professionnels dépassent vos besoins pour vivre. Vous pourrez limiter la taxation de votre bénéfice à 15 % jusqu’à 38 120 € ou 26,5 % au-delà ou 27,5 % pour les entreprises dont le CA dépasse 250 M € (base 2021).
  2. Si vous exercez « en nom propre », en entreprise individuelle, n’oubliez pas d’adhérer à un centre de gestion agréé, pour diminuer le montant de votre impôt sur le revenu. A noter : la majoration de 25 % des bénéfices des entreprises n’adhérant pas à un CGA disparait progressivement puis totalement en 2023.
  3. Si vous relevez du régime du micro (recettes inférieures à 176 200 € pour les ventes et 72 600 € pour les prestations de services, base 2021), vous pourrez vous faire rembourser jusqu’à 915 euros de frais de comptabilité par an (sous forme de réduction d’impôt).

Pour en savoir plus, contactez-nous ou demandez directement votre devis d’expertise comptable gratuit.

Quand, où et comment vous affilier ?

CAISSE RETRAITE : Les formateurs dépendent de la CNAVPL (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales).

Adresse
CNAVPL
102 rue de Miromesnil
75008 Paris

Pour s’affilier, le formateur doit adresser une déclaration de début d’activité dans un délai d’un mois à compter du début d’activité.

Nature de l’activité

Un formateur est une personne qui exerce des actions de formation professionnelle. Il n’existe pas d’études spécifiques à suivre pour devenir formateur. Le plus souvent, les formateurs sont des anciens cadres qui après 15 ou 20 années en entreprise décident de mettre leur expérience au service des autres.

Un bon formateur est une personne qui utilise à la fois ses connaissances techniques très complètes sur un ou plusieurs thèmes spécifiques mais également son expérience personnelle.

Article publié initialement le 12 juillet 2010

Claude Robin

Expert comptable et commissaire aux comptes et co-fondateur d'Amarris Direct, Claude Robin conçoit de nouveaux outils de gestion et se spécialise dans l’accompagnement des petites structures.

Découvrir son profil
Partager cet article
Cet article vous a plu ?
Donnez-lui une note

Merci pour votre vote !

Actualités et conseils en comptabilité

Nos experts partagent leurs secrets

.salaire-consultant-rs
18 février 2021

Salaire consultant indépendant, comment calculer votre revenu net ?

Découvrir
.devenir-formateur-independant
15 décembre 2020

Devenir formateur indépendant

Découvrir
17 novembre 2020

Comment calculer son TJM (taux journalier moyen) pour bien fixer ses prix de vente ?

Découvrir