Les primes d’assurance professionnelles sont généralement fixées en début de contrat et évoluent selon des indices spécifiques. Elles ont souvent tendance à augmenter régulièrement quand l’assuré « ne bouge pas ». Pourtant, il est assez facile de les faire baisser. Comment faire baisser ses primes d’assurances ? Les réponses de nos experts comptables.

réduire prime assurance professionnelle

Taux de la prime d’assurance : comment est-il calculé ?

Toutes les entreprises encourent des risques dans le cadre de leur activité. Que vous soyez gérant d’une société de service ou à la tête d’une activité industrielle et quelle que soit la taille ou la forme juridique de votre entité, pour assurer la protection de vos actifs, de votre travail et de celui de vos collaborateurs, vous devrez souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.

La cotisation d’assurance responsabilité civile professionnelle est la contrepartie de l’obligation d’indemnisation de l’assureur en cas de dommages. Son mode de calcul est simple : fréquence x coût moyen des risques évalués.

Néanmoins, la prime d’assurance se négocie entre l'assureur et vous, l'assuré.

Prime d'assurance : comment la faire baisser ?

Il existe deux leviers que vous pouvez utiliser pour faire baisser vos primes d’assurance (responsabilité civile professionnelle ou autres) :

  • 1er levier : Augmenter vos franchises permet à l’assureur de diminuer le coût de l’indemnité qu’il devra verser en cas de sinistre.  Pour augmenter une franchise, il suffit souvent … de le demander.
  • 2ème levier : Prendre des dispositions pour limiter les risques. Vous pouvez par exemple établir avec vos employés un plan de prévention et prendre les mesures nécessaires pour éviter les éventuelles pertes, sinistres ou vols, en installant par exemple un système d’alarme ou de surveillance.

Attention, si toutefois votre assureur ne consent pas à diminuer votre prime, vous pouvez dénoncer le contrat par lettre recommandée avec AR.

Déduire les cotisations d’assurance

Les primes d’assurances souscrites au profit de l’entreprise ou de personnes tiers,  font normalement partie des charges déductibles des bénéfices :
  • Les primes afférentes à un contrat d’assurances dommages
  • Les primes destinées  à couvrir la responsabilité civile
  • Les primes contractées pour garantir un emprunt (si celle-ci a été imposée)
  • Les primes versées dans le cadre d’une assurance-vie établie sur la tête du dirigeant ou d’un collaborateur si l’indemnité profite à l’entreprise mais également à sa famille

Le conseil de l’expert :

Si vous êtes en entreprise individuelle, avec une comptabilité ultra simplifiée, vous pouvez déduire vos primes d’assurance au titre de l’exercice de leur paiement.

Comment jugez-vous cet article ?