Rémunération : dividendes ou salaires ?

Vous gérez une entreprise et vous vous posez la question : qu'est-ce qui est fiscalement le plus intéressant : se verser des dividendes ou des salaires ? Alors Xavier, dans quel cas est il plus intéressant de se verser des dividendes que des salaires ? Et vice versa.

Tout d'abord, il faut rappeler que pour verser des dividendes, il faut :

  • Etre en société soumise à l'impôt sur les sociétés : SARL, EURL, SA ou SAS. Cela ne concerne donc pas les entreprises individuelles, les freelance et profession libérales.
  • Ensuite, il faut que la société ait fait un bénéfice. Dans les SARL ou les EURL, vous ne pouvez généralement pas verser de dividendes, tant que vous n'avez pas établi votre premier bilan, et tant que votre résultat n'est pas bénéficiaire.

 

Donc, si je crée ma SARL, maintenant, je ne peux pas verser de dividendes la première année ?

C'est presque ça. Vous ne pouvez pas verser de dividendes tant que vous n'avez pas réalisé votre premier bilan.

 

D'accord, et si j'ai une SARL depuis plusieurs années, j'ai fait des bénéfices, que dois-je choisir : rémunération ou dividendes ?

Avant de vous répondre, je reviens sur un rappel important : souvenez vous que les dividendes doivent profiter à tous les associés en fonction du nombre de parts sociales qu'ils possèdent. Cela veut dire que si vous possédez 50 % de la société, les dividendes distribués devront être partagés avec vos associés. En aucun cas vous ne pouvez vous verser des dividendes et interdire aux autres associés d'en bénéficier.

 

Donc, si je suis associé fortement majoritaire ou seul associé, si ma société a déjà fait des bénéfices, quel est le plus intéressant pour moi : dividendes ou rémunérations ?

Tout d'abord, la réponse varie en fonction du niveau de vos revenus. Il faut commencer par mettre en place une rémunération mensuelle correspondant au train de vie du dirigeant. Ensuite seulement, arrive l'arbitrage dividendes - salaires, qui concerne généralement que le bonus de fin d'année.

Il faut également, à ce moment là, prendre en compte des aspects non fiscaux, telle que la présentation du bilan vis-à-vis des banques.

Il peut être effet plus intéressant d'afficher un bénéfice plus important en privilégiant des dividendes plutôt que des salaires. Car ce choix peut avoir une incidence significative sur la cotation banque de France.

 

Donc, si je comprends bien, le choix entre dividendes ou salaires ne peut se faire qu'au cas par cas.

Effectivement, il est préférable de se rapprocher de son expert comptable car les enjeux sont souvent complexes et variés.

 

Comment jugez-vous cet article ?