Le lease-back est une opération financière par laquelle une entreprise propriétaire d'un bien (immeuble, matériel informatique, véhicule, etc.) le cède à une société de crédit-bail, qui lui remet immédiatement à disposition grâce à une opération de crédit-bail. Une telle opération a pour but de permettre au propriétaire d'un bien de récupérer de la trésorerie tout en conservant la disposition de ce bien.

    Le lease-back : une opération en 3 étapes

    L'opération de lease-back comprend donc trois étapes :

    1. Vente du bien : Le propriétaire du bien le vend à un organisme de financement (leaser),
    2. Mise en location à son ancien propriétaire : Le bien est ensuite mis à sa disposition dans le cadre d'une opération de leasing / crédit bail, permettant à l'ancien propriétaire de conserver l'usage de son bien L'ancien propriétaire (le nouveau locataire) verse des loyers de crédit-bail à l'organisme de financement en contrepartie de l'utilisation du bien.
    3. Récupération du bien : a la fin du contrat, le locataire (ancien propriétaire) peut devenir à nouveau propriétaire du bien moyennant levée d'une option d'achat.

    Le lease-back : avantage ?

    Une opération de lease-back permet de récupérer de la trésorerie à partir de biens appartenant à la société. L'avantage principal est qu'elle ne change rien à l'utilisation du bien.

    L'ancien propriétaire gardant l'usage du bien après sa vente à l'organisme financier.

    Le lease-back : pour quels types de biens ?

    Les opérations de lease-back sont généralement mises en place sur des biens immobiliers, industriels ou autres ayant une valeur assez importante (minimum 100 k).

    C'est une opération juridique assez complexe qui ne peut pas être mise en place pour des biens de faible valeur.

    Comment jugez-vous cet article ?